Imprimer cette page

75 élèves dorment dehors pour les 24 heures contre la faim

Pour la quatrième année consécutive, les élèves de la septième à la onzième année de l’école francophone d’Airdrie ont passé 24 heures dehors, pour se sensibiliser aux conditions de vies des personnes sans abri.

 

Après avoir passé toute la journée dehors à faire des activités, 75 élèves de l’école, ainsi que certains de leurs professeurs et de leurs parents se sont réunis pour assister au marché de Noël et récolter des dons d’argent et de nourriture dans les maisons environnantes.

 

Contrairement à l’année passée où il faisait -27°C, la température était plus que clémente en ce jeudi. Enfants, parents, enseignants, tous se sont dit soulagés d’avoir à passer la nuit sans descendre en-dessous de 0°C. Mais les personnes sans abri doivent souvent composer avec des températures glaciales, et les élèves le savent bien. « Un des enfants m’a confié tout à l’heure qu’il ne voulait pas mettre de mitaines, pour être dans les mêmes conditions que ceux qui sont dans la rue » raconte une enseignante.

 

 

Toujours pour coller au plus près de la réalité, les enfants avaient construit l’an passé leurs abris en carton, mais le vent les avait mis à rude épreuve et l’école avait pour souci de rendre cette année l’évènement plus écologique. Ce sont donc des tentes qui ont été choisies pour accueillir les enfants pendant la nuit. Malgré la météo plutôt douce, les tentes ont tenu les élèves moins au chaud que les boîtes en carton, certaines ont été trempées par la neige fondue, la boue, et toutes ont dû subir des bourrasques de vent.

 

Les 24 heures contre la faim s’inscrivent dans une démarche citoyenne prônée par l’école francophone UNESCO d’Airdrie. Tandis que les élèves de plusieurs classes participent à cet évènement sur une base volontaire, d’autres écrivent à des prisonniers via Amnesty International ou bien illustrent les Droits de l’Homme en photos. Pour les enfants comme les parents, la particularité de cette école la rend très importante car elle leur permet de se sentir utile à la communauté et de devenir des citoyens exemplaires.

 

 

La quatrième édition des 24 heures contre la faim aura rapporté environ 2 000 dollars de dons pour la banque alimentaire d’Airdrie, soit deux fois moins que l’année précédente.

 

Le Franco a également posé sa caméra à l'école d'Airdrie pour écouter les enseignants, les enfants et les parents :

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)