Une délégation albertaine comprenant trois étudiantes du Conseil scolaire FrancoSud fait le voyage vers la Belle Province afin de participer au Congrès de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF).

En juillet, les autorités pensaient encore rouvrir l’école Boréal pour la rentrée d’automne. Mais cet espoir s’est évanoui avec l’évaluation des dommages subis lors des feux de forêt de mai. Les élèves de l’école élémentaire seront accueillis le 6 septembre dans un établissement présecondaire de Fort McMurray.

hey
La Francophonie Jeunesse de l’Alberta (FJA) a offert un 5 à 7 au sein de ses locaux afin d’initier la communauté francophone au concept des alliances Gaies-Hétéros (AGH). Coordonnée par Alexandre Dumas, cette soirée a permis aux personnes présentes de participer à des activités éducatives sur la cause LGBTQ+ et sur les raisons d’être des AGH.

12 mai 034
Ça y est! L’entente est signée, Francophonie jeunesse de l’Alberta a lancé le Fond FJA pour les jeunes d’expression française de l’Alberta. L’idée ayant trotté dans la tête des conseils d’administration pendant plusieurs années, c’est le jeudi 12 mai qu’elle a enfin été annoncée. Appuyer les activités, les initiatives et les rassemblements créés par et pour les jeunes, voilà les objectifs du Fond.

IMG 1582Le 26 février 2016, le Centre d’Accueil et d’Établissement a organisé pour la seconde fois à l’école Gabrielle Roy une activité intitulée : « À la rencontre de nos modèles ». Une cinquantaine de jeunes issus des écoles de Maurice-Lavallée, Joseph Moreau, Gabrielle Roy et  Alexandre-Taché y ont participé. Le but : montrer aux jeunes immigrants inscrits dans les écoles secondaires francophones d’Edmonton que l’on peut réussir dans cette société.

« Nous voulons que nos parents soient fiers de nous », c’est ce que Jérôme travailleur social a déclaré aux 53 jeunes qui sont venus écouter le témoignage de quatre intervenants issus également de l’immigration. Si beaucoup de ces jeunes sont ici, c’est parce que leurs parents ont justement rêvé d’un avenir meilleur et de perspectives d’avenir qu’il aurait été difficile d’avoir dans leur pays d’origine.

Devrions-nous éliminer les prisons pour les jeunes délinquants? Ou encore, devrions-nous, permettre au gouvernement fédéral de contrôler l’exploitation des ressources naturelles après avoir consulté l’opinion de la population après un référendum? Ce ne sont que quelques une des questions faisant partie des projets de loi que les participants du Parlement jeunesse pancanadien ont débattu au Sénat canadien du 7 au 10 janvier 2016. Plus de 100 jeunes participants d’expression française provenant de toutes les provinces et territoires du Canada, dont 8 de l’Alberta se sont réunis pour débattre en chambre des projets de loi, inventés par leurs collègues au cours de l’année.

01La 3e édition de la Classique hivernale a eu lieu jeudi le 17 décembre 2015 alors que 54 élèves de 4e à 6e années inscrits au programme sport-études des écoles Citadelle, La Mission et Sainte-Jeanne-d’Arc étaient exemptés de leur classe régulière pour se rendre à l’aréna Akinsdale de St-Albert pour jouer au hockey entre écoles.

Tout au long de la journée, 3 parties ont eu lieu impliquant des joueurs de différentes catégories. Dès 10h, ce fut la cérémonie officielle où M. Henri Lemire, directeur-général du Conseil scolaire Centre-Nord, est venu faire un discours pour l’ouverture.  Il était accompagné des enseignants responsables de chacune des écoles. 

RAJE 2015L’hiver approche, mais le soleil brillait lors du 17e Rassemblement Jeunesse (RaJe) organisé par Francophonie Jeunesse de l’Alberta. Ce rassemblement a réuni plus de 500 jeunes de la 9e à la 12e année venant tant des écoles francophones, mais aussi celles d’immersion de la province. Cette année, Le RaJe a eu lieu à l’école Maurice-Lavallée d’Edmonton ce 2 octobre et a attiré 200 jeunes de plus que l’an dernier. Pour le Raje c’est une année vraiment haute en couleur !  

 

Voir la vie en rose ou presque ! Cette année, les participants du RaJe ont reçu un chandail blanc à l’effigie du RaJe, qu’ils ont enfilé l’occasion de la bataille géante de ballons remplis d’eau colorée. C’est Olivier Mercure, animateur de l’émission Oniva sur les ondes d’ICI Radio-Canada, qui s’est porté volontaire pour être la première cible.

Eggen Sherwood ParkLe ministre de l’Éducation de l’Alberta, David Eggen, a rencontré les élèves et le personnel enseignant de l’école Sherwood Park, temporairement installée à la Cité francophone d’Edmonton, le 28 septembre. Cette visite avait pour but d’encourager l’enseignement du français dans la province.

Depuis son emménagement en août à la Cité francophone, l’école de Sherwood Park attend sa nouvelle construction. Le personnel de l’école et certains parents croient que, même si la situation actuelle est temporaire, les locaux de la Cité arrivent à combler les besoins des élèves.

COLINLa rentrée au Campus Saint-Jean avait une saveur particulière en ce début du mois de septembre. Le gouvernement albertain avait fait la promesse, en juin, qu’il gèlerait les frais de scolarité des étudiants des 26 collèges et universités de la province, incluant l’Université de l’Alberta et sa Faculté Saint-Jean, pour une période de deux ans, à compter de cet automne. Chose promise, chose due.

 

« C’est sûr que c’est une bonne nouvelle. Ça permet aux étudiants de mieux planifier leurs dépenses et leur budget de cette année et de l’an prochain. Ça évitera à certains de devoir travailler au cours de l’année, et de se consacrer entièrement à leurs études », explique Colin Champagne, le président de l’Association des universitaires de la Faculté Saint-Jean.

Page 6 sur 15
Aller au haut