Le Franco

Le Franco

Cette année tout spécialement, l’assemblée générale annuelle de la Société cInéMAGINE se tenait le samedi 2 juin. Une stratégie de Mireille Cloutier pour recruter de nouveaux membres de partout en province. « Nous voulons survivre encore 10 ans, alors pour moi, c’était important d’attirer des gens d’ailleurs, comme Calgary et Edmonton, pour siéger au conseil », affirme la coprésidente.

Cette dernière aimerait orienter la Société vers un organisme de bienfaisance. Pour ce faire, il faut qu’elle se dote d’un mandat éducatif. L’offre d’une formation en cinéma en Alberta a été envisagée.

L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Grande Prairie a remporté les honneurs lors de l’Amazing Race de Grande Prairie, tenue dans le cadre de la journée municipale le 30 mai dernier.

 

L’équipe formée du président de l’ACFA régionale de Grande Prairie, Cédrik Leblanc, de Nathalie Roufosse, employée, Assam Chattri de l’école Nouvelle Frontière et de ses finissants ont remporté la 1re place sur 13 équipes en terminant les sept épreuves en 55 minutes.

 

En plus de promouvoir l’activité physique et un mode de vie saine, l’Amazing Race a pour vocation de faire découvrir les parcs et espaces verts de la municipalité qui tient cet évènement depuis maintenant 11 ans.

Présente à La Cité francophone depuis l’été 2010, et à peine une année après avoir déménagé de l’aile commerciale à l’entrée principale de La Cité, en face de la librairie Le Carrefour, La Bébé boutique aura désormais pignon sur rue dans le centre d’achat situé au coin de la 91e Rue et l’avenue Whyte.

Le bail de l’entreprise venant à échéance, la boutique, qui se spécialise dans le linge pour poupons, occupera ses locaux actuels jusqu’au 31 juillet prochain. La nouvelle boutique ouvrira ses portes à la mi-aout, le temps d’effectuer les rénovations qui s’imposent pour transformer une ancienne animalerie en boutique pour bébés.

Près de 25 participantes se sont réunies, le 21 avril dernier, au centre communautaire Boréal pour participer à la troisième édition de la Journée de la femme francophone de Fort McMurray.

Après quatre mois de travail intensif, le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) a procédé au lancement officiel de la nouvelle application touristique CanadaOuest le 3 mai dernier, au Panthéon des sports canadiens, situé à la Place olympique de Calgary, en marge du lancement officiel du traditionnel guide touristique francophone de l’organisme.

« Par cette nouvelle application, nous sommes en mesure d’informer les francophones de l’Ouest canadien, ainsi que ceux qui voyagent dans l’Ouest, qu’ils soient du Québec, de l’Acadie de l’Europe ou d’ailleurs, qu’il y a des services offerts en français et que toute l’information se trouve désormais à la portée de la main. Il suffit d’avoir un téléphone intelligent (iPhone ou Android) ou un iPad et télécharger gratuitement l’application CanadaOuest », a résumé la coordonnatrice du Corridor touristique francophone de l’Ouest, Maude Laliberté.

Cette année, 110 jeunes franco-albertains ont participé à l’édition 2012 du Parlement jeunesse de l’Alberta (PJA), ce qui constitue un record de participation. D’ailleurs, Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) a été dans l’obligation de refuser certaines demandes. « On ne pensait jamais que le PJA serait aussi populaire. L’avoir anticipé, on aurait pu s’arranger autrement côté logistique. C’est certainement quelque chose que l’on va regarder de près l’an prochain », a affirmé le directeur général de FJA, Rhéal Poirier.

 

L’augmentation des inscriptions ces dernières années est due en partie aux stages de leadership qu’offre FJA. La mise en place de ces stages, en 2008, a créé plus d’intérêt des jeunes envers le PJA. En effet, plusieurs élèves profitent des stages, offert de concert avec les conseils scolaires francophones, pour venir au PJA et ainsi vivre une première expérience de la vie parlementaire.

Près d’une soixantaine de francophones et francophiles se sont rassemblés à La Cité pour la première édition du volet francophone du Festival de poésie d’Edmonton, le 26 avril dernier. Bienvenue au French Twist.

Une soirée bilingue et volubile amorcée sous un moment de silence proposé par Pierrette Requier, poète et représentante littéraire du Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA). « Pour tous ceux et celles qui ont perdu leur langue. Parce qu’on le prend souvent pour acquis, mais c’est un grand privilège que de pouvoir s’exprimer dans notre langue », tenait à souligner Mme Requier pour qui le français est une langue retrouvée.

Douze troupes de théâtre, regroupant 120 jeunes, ont foulé les planches du centre Goldeye, du 20 au 22 avril dernier,  pour participer à la 23e édition du Festival théâtre jeunesse (FTJ).

Le nouveau directeur artistique et général de L’UniThéâtre, Brian Dooley, en était à sa deuxième présence au Festival théâtre jeunesse. « J’ai eu la chance de participer à une reprise comme juge, mais à l’époque, mon orientation était assez ciblée. Cette fois, c’est avec des oreilles et des yeux grands ouverts que j’ai eu la chance d’apprécier ce festival », affirme M. Dooley.

Une trentaine de jeunes, répartis en huit groupes, se sont donné rendez-vous, du 20 au 22 avril derniers au Centre Goldeye de Nordegg pour participer à la 12e Chicane albertaine.

Cette compétition musicale, organisée par le Centre de développement musical (CDM),  a vu le duo M. Steak mange la galaxie de Lethbridge, formé d’Antoine Laroche et Skyler Bjorn-Benoit, remporter lesgrands honneurs, devant Synok de Rivière-la-Paix et Action=>Réaction de Bonnyville.

Professeure émérite de littérature à l’Université de l’Alberta et écrivaine, Claudine Potvin a livré sa plus récente création lors d’un Cabaret d’auteurs présenté par le Centre de littérature canadienne (CLC), le 16 avril dernier à l’Art Gallery of Alberta, où se sont réunies près de 115 personnes.

Introduite par le maitre de cérémonie, le journaliste et écrivain francophile Todd Babiak, Mme Potvin a lu La nuit appartient à Éléonore, un conte de fées du Montréal contemporain dans lequel on retrouve une touche médiévale, des thèmes féminins, des félins et une poésie imagée, que plusieurs francophones et francophiles ont pu apprécier.

Page 13 sur 19
Aller au haut