Le 25 avril dernier, le Ministère provincial des services à l’enfance a étendu un programme de subventions à 100 établissements de garderie en petite enfance. De ce nombre, neuf reviennent à la communauté francophone, dont 24 places à la nouvelle garderie Les Petits boucs. Située à l’école Nouvelle Frontière à Grande Prairie, elle offrira dès le mois de septembre des services de garde de qualité, avec des frais maximums de 25 $ par jour.

Les Petits boucs

L’annonce historique du mercredi 14 juin 2017, d’une politique de services en français fait toute la différence dans le cœur des Franco-Albertains. Quels sont les besoins de la communauté ? Quels services seront mis en place ? Après l’euphorie, place à l’action afin de répondre à la demande. Qui sait, cette politique pourrait marquer un jour l’avènement d’une loi de services en français dans la province.

Le 14 juin 2017, après plusieurs décennies d’attente et de revendications, la communauté francophone de l’Alberta obtient enfin une politique de services en français. Cette annonce inédite, faite à la Government House à Edmonton, permettra d’améliorer et d’étendre les services en français offerts dans la province.

En réponse à l’annonce faite le 14 juin par le gouvernement de l’Alberta sur la politique en matière de francophonie, plusieurs organismes et associations communautaires réagissent. L’ACFA de Calgary, la Cité des Rocheuses et la clinique francophone de Calgary saluent tous la nouvelle mais attendent encore plus de la part des responsables politiques.

Cover-Final okLa phase de consultation auprès de la communauté francophone est désormais terminée, le gouvernement prépare un résumé de ces discussions et le rendra public courant janvier 2017. Le Franco s’est entretenu avec quelques-uns des participants sur leurs attentes à propos de la future politique de services en français.

C’est officiel ! Lors du congrès annuel de l’ACFA, le 15 octobre dernier, le gouvernement albertain a annoncé le lancement de consultations en vue de développer une politique de services en français. Cette annonce est un véritable tournant historique pour la francophonie albertaine.

 

Lancé début 2013 par Alberta Health Services, le Réseau bilingue de la santé a depuis identifié une centaine de professionnels francophones de la santé publique dans le nord de l’Alberta. Prochaines étapes ? Améliorer leur visibilité et favoriser le recrutement de personnel bilingue.

« L’objectif principal de ce réseau est de servir au mieux [les francophones], n’importe où, au nord de l’Alberta », explique son initiateur Nabil Maarouf. La région couverte est immense, avec pour limites sud Saint-Paul, Onoway et Jasper.

Après un démarrage en janvier 2013, le Réseau bilingue de la santé (RBS) a reçu une impulsion un an plus tard qui a débouché sur la signature des chartes avec les partenaires à l’été 2014.

Une centaine de professionnels francophones (et francophiles) de la santé publique ont d’ores et déjà rejoint le réseau : des médecins, des infirmières, mais aussi des techniciens de laboratoire et du personnel administratif.

Aller au haut