Près de quinze ans après l’attentat du 11 septembre, un autre attentat s’est récemment produit à New York. Si l’ampleur des dégâts n’est pas comparable, la vue de notre écran ravive certains souvenirs, certaines émotions. Plusieurs spécialistes y voient un effet papillon des médias.

Aller au haut