Les 5, 6 et 7 août au parc Hawrelak, plus de 340 000 personnes se sont rassemblées afin de célébrer la journée du Patrimoine. La mixité des personnes présentes lors du festival, ainsi que celle de ses exposants, aura permis de mettre en avant l’idée que l’héritage réside aussi dans la richesse et la diversité des différentes cultures. Une représentativité qui épouse bien l’idée du multiculturalisme comme pierre angulaire de la culture canadienne.

C’est sous un soleil brûlant, le samedi 5 août, que des centaines de milliers de personnes se sont déplacées en file indienne, au carrefour de la Saskatchewan Drive et du parc Hawrelak. Un spectacle impressionnant vu du ciel puisque les forces de l’ordre de la ville s’étaient mobilisées afin de s’assurer du bon déroulement du festival.

download

Véritable terre d’immigration, la ville d’Edmonton a dévoilé une facette de sa personnalité insoupçonnée le reste de l’année. Si les exposants représentaient une bonne partie de la culture des quatre coins de la planète, les visiteurs du festival étaient aussi à l’image de ce rassemblement gigantesque.

Bien souvent, on perçoit les résidents de l’Alberta et de la ville d’Edmonton comme une ville majoritairement caucasienne. Quelle ne fut pas ma surprise de réaliser à quel point la ville regorgeait d’une multitude de couches culturelles ! Entre crêpes suzette et plats indiens, somaliens ou bien encore autochtones, le festival a pu donner le temps d’une journée un tour à 360 degrés de ce que fait de mieux l’humanité en matière de cuisine colorée.

 

Un patrimoine humain

Comme à l’image du Canada, où la plupart des gens viennent d’horizons différents, en l’espace d’une journée couleurs et diversités se sont concentrées en un même espace. Outre le fait de célébrer la richesse et la diversité, ce festival permet aussi d’apprendre à mieux connaître la culture de son voisin.

On mange, on écoute, on découvre les coutumes tant culinaires que musicales qui donnent à l’humanité tous ses reflets et sa singularité.  Cette année, le taux de fréquentation en une journée a dépassé des records inespérés. Les différences ne constituent-elles pas, après tout, la richesse de l’humanité ?!

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut