Le cancer est la maladie du siècle ! Cette phrase est devenue au fil du temps une maxime connue, que les gens se plaisent à répéter comme un slogan de publicité trop souvent cité. Si l’espérance de vie a en général augmenté, le fléau du cancer laisse dorénavant planer une ombre sur ce supplément de vie, si chèrement gagné. Comment cette maladie a-t-elle pu prendre le pas sur les progrès de ces dernières années ? Finalement, notre confort serait-il passé en priorité, au détriment de notre santé ?

ribbon-1524542 1920

La Société canadienne de lutte contre le cancer explique que tous les types de cancer prennent naissance dans nos cellules. Le cancer pour résumer de façon très schématique, consiste à voir nos cellules se développer et se diviser d’une manière désordonnée. Plus des cellules dites anormales se développent et se divisent, plus elles risquent de former une masse appelée tumeur. Doit-on y voir une fatalité ou bien la réponse à un mode vie devenu plus rapide, plus stressant, plus rentable, en définitive changé ?

Depuis le développement de l'ère industrielle et rendu aujourd’hui à l'ère du numérique, l’humain a modifié considérablement son mode de vie au nom du progrès. La culture de la consommation est presque une voie de non-retour.

La télévision, le cellulaire, les perturbateurs endocriniens dans la nourriture, les OGM, la surindustrialisation font partie de notre quotidien. Autant de facteurs perturbateurs qui interfèrent avec nos cellules. La vérité ne se cache jamais très loin. Nous payons pour le développement industriel et numérique occasionné depuis plusieurs années au nom du progrès.

Dernièrement, la Citroën C4 Cactus Diesel a défrayé la chronique concernant son implication dans un scandale de pollution. « Le test a démontré qu'en situation de froid ou de grande chaleur, son moteur polluait cinq à dix fois plus que prévu. Les systèmes de dépollution s'arrêtent », a déclaré le député européen écologiste Yannick Jado. C’est à la suite d’une étude réalisée par un laboratoire rattaché à la Commission européenne que le poteau rose a fini par être découvert. En parallèle, pour la première fois depuis 40 ans l’espérance de vie en France aurait diminué. En cause : une grippe dévastatrice et des conditions climatiques difficiles selon le site notre-planete.info. Dans une étude menée par le professeur Majid Ezzati de l’Imperial College de Londres, l’espérance de vie des Canadiens continuera de s’élever.

Les Canadiens qui naîtront en 2030 pourront gagner quatre années supplémentaires de longévité, comparé à ceux nés en 2010. Cependant, des problèmes de sédentarité et d’obésité seront à envisager.

Si le cancer est devenu le mal du siècle, il y a bel et bien une raison : notre confort ne va pas sans contrepartie. On dit bien souvent que le bonheur, c’est la santé ! La capacité de l’être humain à être déraisonnable et à privilégier ses intérêts sur le court terme, sans penser aux conséquences sur le long terme, pourrait bien lui coûter plus que ce qu’il aurait pu s’imaginer. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Éléments similaires (par tag)

Aller au haut