Imprimer cette page

Henri Lemire, ce n’est qu’un au revoir !

Henri Lemire High Res   4724-2

Vendredi 3 juin, une fête fut donnée en l’honneur de M. Henri Lemire, Directeur général du Conseil scolaire Centre Nord depuis environ 35 ans.

 

Un moment mémorable, un hommage  poignant pour célébrer le départ de l’une des figures incontournables de la francophonie albertaine. Tout le monde est unanime ! M.Lemire aura marqué les esprits, et ce, tout au long de sa carrière. C’est en grand nombre que les membres de la communauté se sont déplacés pour illustrer l’impact de son travail sur l’enseignement en français dans la province. Des témoignages touchant pour parler de l’homme avec un grand H, comme la  première lettre de son prénom.

Passionné, déterminé, bourreau de travail, et abonné aux taches multiples, M.Lemire a souligné qu’il n’était pas du genre à laisser tomber les autres. La confiance qu’on lui a accordée il y a plusieurs années est tout simplement sacrée !

Il n’aime pas décevoir les autres, d’où un investissement titanesque durant toutes ces années de service, parfois ponctuées de dureté quand cela s’avérait nécessaire. Mais toujours pour la cause, celle de la communauté et l’envie de se dépasser.

L’impulsion que l’on donne aux choses n’est rien sans l’intention qu’on y met derrière.

Vendredi dernier, j’ai compris que M.Lemire était un constructiviste, un bâtisseur dans l’âme. Tout comme il a bâti sa famille dont il est très fier, il a construit aussi son autre grande famille : celle du Conseil scolaire Centre Nord.

Famille, amis, collègues, tous ont raconté à tour de rôle qui était Henri Lemire. Les facettes de sa vie, ses accomplissements, et les défis qu’il a surmontés. Je dois le remercier notamment pour avoir compris qu’il fallait inclure les familles du Conseil dans le Franco, à savoir les pages scolaires telles que nous les connaissons actuellement. Une idée brillante qui a fait son chemin et qui je l’espère, trouvera prochainement un prolongement novateur.

Un grand monsieur, qui s’appelait, le Général de Gaulle a déclaré lors d’un discours à Alger le 4 juin 1958,  « Je vous ai compris » ! À mon tour de vous dire M.Lemire, je vous ai compris et j’ai surtout bien compris de ne jamais laisser tomber.

Henri, c’est le coeur léger que vous pouvez à présent profiter de votre retraite, voyager, écrire votre carnet de route et prendre un repos bien mérité.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)