Le 7 et le 8 juillet, près de 100 000 personnes sont venues manifester à Hambourg, en Allemagne, lors du sommet du G20. Vingt des pays les plus puissants se sont réunis, paraît-il, au-delà de leurs différends. Le fruit de ces négociations ont-elles été aussi fructueuses ? Si oui, pour qui ? Entre les divergences internes et les contestations externes, l’ambiance d’un G20 n’aura jamais été plus électrique.

Le 150e est sur toutes les lèvres. Pour certains, cet anniversaire commémore la pierre angulaire du Canada, à savoir la naissance de la Constitution. Être Canadien est une fierté nationale. Cependant, pour d’autres, l’histoire du Canada n’a pas débuté il y a 150 ans. Du point de vue des Premières Nations, l’histoire est ancestrale et commence il y a 10 000 ans. Quant aux Québécois, certains ne se rallient tout simplement pas à la bannière du fédéralisme. Le 150e anniversaire donne matière à réfléchir sur l’histoire que l’on transmet aux nouvelles générations.

Comment consomme-t-on l’information en 2017 ? C’est l’une des nombreuses questions abordées lors du 27e gala de l’Association de la presse francophone (APF). L’avenir du journal papier reste toujours aussi incertain, mais est-il prêt à tomber aux oubliettes ? Le support est un moyen et non une fin pour transmettre l’information. Rendu en 2017, le support déterminerait-il fondamentalement notre manière de penser ?

L’annonce historique du mercredi 14 juin 2017, d’une politique de services en français fait toute la différence dans le cœur des Franco-Albertains. Quels sont les besoins de la communauté ? Quels services seront mis en place ? Après l’euphorie, place à l’action afin de répondre à la demande. Qui sait, cette politique pourrait marquer un jour l’avènement d’une loi de services en français dans la province.

C’est officiel ! Mme Madeleine Meilleur a été confirmée le 15 mai afin de remplir les fonctions de Commissaire aux langues officielles du Canada. Une nouvelle qui ne fait pas l’unanimité en matière de Francophonie canadienne.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est devenu le nouveau président de tous les Français le 7 mai dernier. Pour la presse internationale, comme pour certains politiciens de l’hexagone, ce choix électoral marque le rejet de la France de l’extrême droite, ainsi que le besoin de renouveau en politique. Du haut de ses 39 ans, ce nouveau président fait figure d’exception et de modernisme dans l’histoire de la Ve République. Mais derrière son jeunisme et son parcours atypique, que va signifier la présence d’Emmanuel Macron à l’Élysée pour la politique française de ces cinq prochaines années ?

 

Election MG 3460Après l’Angleterre et les États-Unis, c’est au tour de la France de voir son paysage politique changer pour de bon !  Le nom des candidats pour le second tour a fait le tour du globe, et pour certains il tombe comme un couperet - prénommé Marine Le Pen pour certains, Emmanuel Macron pour d’autres. Le résultat final de ces élections n’aura pas seulement un impact sur les Français. Avec le positionnement de la France sur la scène internationale, la prochaine politique qui sera engagée déterminera l’image et les valeurs du pays à l’étranger. Une perception qui ne sera pas dénuée d’importance pour le reste de  la francophonie internationale.

Le cancer est la maladie du siècle ! Cette phrase est devenue au fil du temps une maxime connue, que les gens se plaisent à répéter comme un slogan de publicité trop souvent cité. Si l’espérance de vie a en général augmenté, le fléau du cancer laisse dorénavant planer une ombre sur ce supplément de vie, si chèrement gagné. Comment cette maladie a-t-elle pu prendre le pas sur les progrès de ces dernières années ? Finalement, notre confort serait-il passé en priorité, au détriment de notre santé ?

ribbon-1524542 1920

« On ne naît pas femme, on le devient ». Cette phrase de Simone de Beauvoir (1908-1986) porte une résonance toute particulière à l’occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars dernier. Dernièrement, la Coalition des femmes de l’Alberta a lancé le site MentorAction. Une initiative qui cherche à appuyer le leadership politique des femmes francophones en Alberta. Si on ne naît pas femme, mais qu’on le devient, on ne naît pas non plus politicienne pour autant.

Simone

Après les États-Unis, direction l’Europe ! De Strasbourg à Berlin, c’est un emploi du temps chargé qui a amené le premier ministre à poser ses valises sur le vieux continent. Jeudi 16 février, il s’est adressé au parlement européen pour saluer la récente approbation de l’accord de libre-échange CETA entre l’UE et le Canada. C’est la première fois qu’un premier ministre canadien s’exprime face à l’hémicycle européen.

Le Franco fra 20170223 00-5

Page 1 sur 7

Édition de la semaine

Abonnez-vous à la version électronique ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

L'annuaire francophone 2017

Aller au haut