« On ne naît pas femme, on le devient ». Cette phrase de Simone de Beauvoir (1908-1986) porte une résonance toute particulière à l’occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars dernier. Dernièrement, la Coalition des femmes de l’Alberta a lancé le site MentorAction. Une initiative qui cherche à appuyer le leadership politique des femmes francophones en Alberta. Si on ne naît pas femme, mais qu’on le devient, on ne naît pas non plus politicienne pour autant.

Simone

Après les États-Unis, direction l’Europe ! De Strasbourg à Berlin, c’est un emploi du temps chargé qui a amené le premier ministre à poser ses valises sur le vieux continent. Jeudi 16 février, il s’est adressé au parlement européen pour saluer la récente approbation de l’accord de libre-échange CETA entre l’UE et le Canada. C’est la première fois qu’un premier ministre canadien s’exprime face à l’hémicycle européen.

Le Franco fra 20170223 00-5

Politique et environnement ne forment pas toujours un mariage évident. L’approche amorcée par le gouvernement concernant la question de l’énergie en Alberta et les promesses non tenues par ce dernier créent de la méfiance. Comment croire alors et avoir confiance dans les politiques qui nous représentent, quand on assiste à une volte-face aussi dérangeante ? La parole engagée est sérieusement ébranlée, et l’avenir des futures générations complètement spolié.  

industry-1752876 1280

Une nouvelle année est bien souvent synonyme de nouveau départ, de bonnes résolutions, d’introspection, voire de nouveaux défis. Comme de coutume, et en début de chaque année, l’arrivée de 2017 est l’occasion de mettre en avant ce qui est important. Une année pour soi, une année pour la planète. L’inspiration, c’est important et la négativité, rebutant. Alors se donner les moyens, c’est aussi chercher à saisir un peu plus chaque jour son bonheur autour de soi. La vie est courte, alors que souhaitez-vous mettre en avant et valoriser pour cette nouvelle année ?

success-846055 1920

Logo OIF.svgIl n’est jamais trop tard pour bien faire ! L’entrée de la province de l’Ontario est perçue par certains comme « un moment historique », telle que l’a déclaré récemment la ministre des Affaires francophones en Ontario, Marie-France Lalonde. Si cette nouvelle est saluée par un grand nombre, une interrogation demeure. Doit-on percevoir l’entrée de l’Ontario comme une avancée ou plutôt comme un retard qui viendrait finalement d’être comblé ? Là est la question.

Personne n’y croyait vraiment et pourtant … Donald Trump est devenu le 45e président des États-Unis ! Stupeur et tremblements pour les uns, joie et sentiment d’espoir pour d’autres, cette victoire de Donald Trump montre un profond sentiment de division auprès du peuple américain. Mais au-delà de la division, le résultat de ces élections laisse songeur quant à la raison qui l’a mené à la victoire. L’élection de Donald Trump serait-elle un passage obligé pour amener les élites à se questionner ? En attendant, manifestations, émeutes ne cessent de se propager. On dit que tout arrive pour une raison. La grande question est quelle est-elle ?

C’est une première pour les Albertains. Des consultations sur le contenu canadien dans le monde numérique ont été données le lundi 7 novembre à Edmonton. Celles-ci permettent à la ministre du Patrinoime canadien, Mélanie Joly, de faire d’une pierre deux coups puisque des consultations pancanadiennes sur les langues officielles ont également eu lieu en parallèle, et ce jusqu’au 14 novembre. Quel avenir présager pour les journaux francophones en situation minoritaire, notamment celui du Franco, dans le tournant numérique annoncé ? Quel sera l’impact pour la communauté francophone de l’Alberta? Si l’avenir reste incertain, le futur se dessine sans l’ombre d’un doute. Le plus important demeure la compréhension de la réalité de chacun.

« Calais le démantèlement de la jungle touche à sa fin », titre la une du journal le Monde. Outre Atlantique, la couverture du célèbre magazine d’affaires, Forbes montre une réalité bien différente à savoir, le classement des 400 meilleurs, dans le monde des affaires. Une bonne partie d’entre eux, sont issus aussi de l’immigration. L’immigration est souvent perçue de manière négative à travers le prisme des médias ou les paroles désobligeantes de certains politiciens. Et pourtant, la majorité d’entre nous en sommes issus.

Samedi 15 octobre 2016 : la communauté francophone n’est pas prête d’oublier cette journée. C’est un moment historique qui s’est déroulé sous les yeux grand ouverts des membres de la communauté.  Après des années de déni de la part du précédent gouvernement conservateur, l’élaboration d’une politique de services en français est une ouverture inespérée. Mais après la joie, place au questionnement. Une politique est-elle plus adéquate qu’une loi ? Et si oui, pourquoi ? Réfléchir pour mieux agir, être mieux représenté, tels seront les enjeux des prochaines consultations prévues pour la fin du mois d’octobre.

Mardi 4 octobre, 40 affiches à connotation raciste ont été retirées des murs de l’Université de Calgary. Le message est sans équivoque, violent et s’adresse aux musulmans. Aux musulmans ou bien aux intégristes musulmans ? Quelle est la différence entre une personne de confession musulmane et un fanatique qui, sous couvert d’une religion qu’il prétend connaître, prône barbarie, terreur et violence ? L’amalgame ! Voilà le piège suprême, le miroir aux alouettes de la catégorisation facile.

Page 1 sur 7

Édition de la semaine

Pour vous abonner à la version électronique, veuillez cliquer ici.

Abonnez-vous à la version papier ici.

L'annuaire francophone 2017

Aller au haut