C’est la rentrée, et il est temps pour les universités canadiennes d’élaborer des politiques en réaction à la légalisation du cannabis. Bon nombre d’incertitudes demeurent, mais une chose est certaine, selon la docteure Patricia Conrod, chercheuse financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans le domaine du cannabis, et professeure de psychiatrie à l’Université de Montréal, « au-delà d’imposer des règles strictes, les campus doivent se préparer à accompagner leurs étudiants à travers des programmes de prévention ».

downloadfile

Gens qui ecoutent 3Une centaine d’entrepreneurs et de membres de la communauté francophone de l’Alberta se sont rassemblés à l’hôtel Sheraton Cavalier de Calgary, les 23 et 24 octobre, pour le 6e Rendez-vous d’affaires du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA). L’évènement, qui se tient normalement à Edmonton, était pour la première fois à Calgary cette année.

 

« J’étais nerveux à l’idée de tenir l’évènement à Calgary. Je suis tellement content du résultat. Après tout, nous sommes un organisme provincial donc c’est à nous de s’assurer que toutes nos activités ne soient pas toujours à Edmonton », souligne Marc Tremblay, le président-directeur général du CDÉA.

tirelireL’élection du Parti libéral de Justin Trudeau pourrait changer beaucoup pour les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes, d’après le président-directeur général (PDG) du Conseil de développement économique de l’Alberta, Marc Tremblay.

 

« Il est encore tôt pour dire comment les choses vont changer, mais il faut rappeler que les libéraux ont à coeur la réussite des petites et moyennes entreprises. Elles sont le poumon de l’économie et j’imagine que le nouveau gouvernement va s’assurer qu’elles aient accès à un environnement propice à la croissance », projette Marc Tremblay.

 

Il explique que le gouvernement conservateur n’a pas nécessairement coupé dans les services aux entrepreneurs, mais il en n’a pas ajouté non plus. Le gouvernement de Stephen Harper a toutefois investi beaucoup d’argent dans la Banque de développement du Canada pour offrir plus de prêts aux entreprises, selon lui. « J’ai l’impression que cela va continuer sous les libéraux et on sera peut-être même surpris par une amélioration des subventions aux entrepreneurs, qui sait », lance-t-il.

Aller au haut