L’Alberta au carrefour des innovations de demain

Diversification de l’économie de l’Ouest (DÉO) a annoncé jeudi 15 novembre une aide gouvernementale de 2,5 millions de dollars pour l’Université de l’Alberta. Destinée à financer des installations de superinformatique en intelligence artificielle, cet investissement tend à faire de l’institution une véritable plateforme entre les intérêts des milieux universitaires et industriels.

De gauche a droite Ivan Fair Randy Boissonnault Amarjeet Sohi David H. Turpin Edmond Lou et Mehadi Sayed

Des superordinateurs seront bientôt installés à l’Université de l’Alberta. Ces ordinateurs de haute performance serviront avant tout à la recherche appliquée, en lien avec les intérêts et les besoins des industriels.

Prise de concert avec une quarantaine de petites et moyennes entreprises (PME), cette initiative nommée « Le Carrefour de l’IA » leur permet un accès à ces installations qu’elles ne pourraient se procurer ailleurs.

Un financement effectué par étapes

Jim Saunderson, sous-ministre adjoint de la région de l’Alberta, explique que l’investissement sera déboursé sur une période de trois ans. « Pendant la première année, les activités consisteront en l’approvisionnement en équipement, en l’embauche d’employés professionnels et connexes, et en l’installation de l’équipement ».

Tandis que les deux années suivantes, « la formation industrielle se poursuivra, la touche finale sera mise au profit de l’écosystème et celui-ci sera diffusé à grande échelle », rendant alors le Carrefour de l’IA pleinement fonctionnel.

20181115 110601 1À la croisée des intérêts universitaires, industriels et gouvernementaux

Mehadi Sayed, président directeur général et fondateur de Clinisys, représente les PME intéressées par le projet. Pour lui, ce financement marque un changement de mentalité plus large du gouvernement qui ne considère plus les industriels comme de simples récipiendaires des innovations sortant des laboratoires de recherche, mais bien comme des acteurs et partenaires pouvant apporter leur expertise.

Cet investissement entre dans le cadre du Plan pour l’innovation et les compétences du gouvernement du Canada. Celui-ci vise non seulement à renforcer le pays comme centre mondial de l’innovation, mais aussi à créer des emplois hautement qualifiés, dont près de 100 dans ce projet.

Des puces aux marchés économiques

Qu’apporteront concrètement ces ordinateurs ? Principalement, un traitement des données jusqu’à dix fois plus rapide. Dans une réalité économique où le temps est de l’argent, une même tâche requérant actuellement une journée ne prendra désormais que quelques heures.

La chaîne allant de la conception à la commercialisation, en passant par l’amélioration des produits, sera donc plus rapide. Une hausse de 15 millions de dollars de chiffre d’affaires et de gains de productivité a ainsi été estimée par DÉO. Les applications sont multiples et serviront dans de nombreux secteurs.

L’Université de l’Alberta sous le feu des projecteurs

L’Université de l’Alberta est classée au troisième rang mondial dans les domaines de l’IA et de l’apprentissage machine par le système de cotation métrique des meilleures institutions d’informatique. Elle est aussi au deuxième rang mondial en matière de recherche sur l’industrie des jeux et du divertissement interactif.

Cette solide réputation explique sans doute qu’elle ait été choisie pour recevoir la 14e édition de la Conférence sur l’intelligence artificielle et sur le divertissement numérique interactif 2018 (AIIDE). Ayant eu lieu du 13 au 17 novembre, et pour la première fois organisé à l’extérieur des États-Unis, cet événement visait le réseautage entre milieux de la recherche et des affaires.

Ces 2,5 millions de dollars constituent donc un investissement capital pour la valorisation de l’Université de l’Alberta et le développement économique de la région. Plus largement, ils offrent des perspectives encourageantes quant à la place du Canada dans la course mondiale à l’innovation.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut