CDÉA, le bilan de l'année

Le 26 juin a eu lieu l’Assemblée générale annuelle du Conseil de développement économique (CDÉA), dans les locaux au centre de conférence Kahanoff, à Calgary. Environ une soixantaine de personnes sont venues participer au cocktail de réseautage en première partie de soirée. Puis,  le bilan de l’année a été présenté à l’ensemble des membres et des participants. Retour sur le bilan.

Logo CDEA

L’organisme finit son année financière avec un surplus de 15 000 $, contre moins 88 000 $ l’an passé. Avec une économie de 174 551 $ dans les publicités, et une hausse de 10 480 $ dans les cotisations et abonnements, l’organisme clôture son année financière en positif.

De plus, cette année on peut aussi noter une hausse des frais professionnels et des contractuels de 37 637 $, soit 224 281 $ en 2017 pour 261 918$ en 2018. Avec le revenu total de 1 575 402 $, le cumul des dépenses des salaires, des charges sociales, des frais professionnels, des contractuels et du loyer atteint un montant de 1 211 225 $, soit 364 177 $ restant pour les projets annuels. La masse salariale demeure très importante.

Les résultats tangibles 

Cette année, l’organisme a refait son site internet avec dans l’optique de valoriser le membership. Ce site aura pour vocation de faciliter la promotion des membres et des évènements de réseautage. La rénovation du site web est donc une nouveauté et surtout une nécessité, « il y a des investissements qui doivent être faits au niveau de la plateforme et des nouvelles technologies », explique l’actuel président Jean-Philippe Couture.  

Le thème du prochain Rendez-vous d’affaires 2018 a été également dévoilé : « Vert et fier ». L’évènement se tiendra à Edmonton les 26 et 27 octobre prochains, à La Cité francophone d’Edmonton. Le souper gala des Lauriers de la PME, lui, se tiendra au majestueux Muttart Conservatory, sous la pyramide de verre. Le CDÉA en a profité lors de l’AGA pour présenter son nouveau logo.

Seule ombre au tableau, la fin du volet Incubation du programme FrancoPreneurs annoncé au début de l’année. Lors de l’AGA, Jean-Philippe Couture a déclaré que le programme se poursuivrait malgré tout.

Rappelons que ce programme  échelonné sur trois ans d’un montant d’environ 454 000 $, subventionné à l’époque par le bailleur de fonds Développement économique de l’Ouest (DEO), devait générer 30% de revenus autonomes, afin de toucher la totalité de la somme. Depuis, DEO a annoncé qu’il ne reconduirait pas le financement.

Aujourd’hui, aux dires du président, le CDÉA a décidé de conserver non seulement le nom, mais de poursuivre également le programme avec leurs propres fonds. « On abandonne certains aspects qui fonctionnaient moins bien, les aspects qui fonctionnaient bien on les intègre à l’équipe du CDÉA, l’équipe de FrancoPreneurs continue à l’intérieur du CDÉA... il faut voir la suite de FrancoPreneurs comme une bouffée d’air frais », développe M. Couture. La nouvelle plateforme technologique sera justement l’un des outils mis en place, afin de servir les entrepreneurs francophones. Aujourd’hui, l’aspect Start-up ou démarrage d’entreprise est plus important qu’auparavant, « c’est ce que Francopreneurs a apporté », souligne M. Couture.

Selon la vision du président, FrancoPreneurs est en train de changer. Le volet mentorat demeure un volet très important de ce programme. Selon ce dernier, il existe une évolution réelle sur les besoins des entrepreneurs francophones en Alberta. « Quand je suis arrivé, on était en plein cœur de la récession. Souvent les gens démarrent des entreprises, car ils sont le dos au mur et ils ont perdu leur emploi … je pense que les gens sont dans la deuxième étape de démarrage de leur entreprise », constate-t-il.

Économie et philanthropie

Les projets philanthropiques seront prochainement mis à l’honneur. Jean-Philippe Couture explique, « la prochaine génération de gens qui vont démarrer des entreprises on les soutient à travers la philanthropie, à travers les bourses, c’est ce qu’a fait la Fondation Fernando Girard durant des années. Le Fonds CDÉA Venance Côté auparavant soutenait les programmes de mentorat. À présent, on a ces deux fonds là où on peut soutenir la jeunesse et le mentorat ».

La planification stratégique est complétée, et doit-être approuvée lors de la prochaine rencontre du CA pour être annoncée au grand public. Au moment de la rédaction de cet article, aucune date n’avait été encore communiquée.

Dorénavant, l’AGA se déroulera en juin et non plus en septembre, « la plupart des organismes le font », souligne M. Couture. Cette année, le président s’est dit content de la parité actuelle homme femme et de la régionalité parmi les membres du CA.

Membres du CA :

  • JEAN-PHILIPPE COUTURE - Président du conseil d’administration
  • THIERRY PREGLIASCO - Vice-président
  • NATHALIE BEAUREGARD - Trésorière
  • AMÉLIE CARON - Secrétaire
  • GUILLAUME BÉDARD - Administrateur
  • SYLVIE GRÉGOIRE - Administratrice
  • BEN VAN DE WALLE - Administrateur
  • GILLES CHOQUET - Administrateur
  • PATRICIA LACHANCE - Administratrice
  • AURÉLIEN BALONDONA - Administrateur
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut