Imprimer cette page

Le Rendez-vous d'affaires du CDÉA. Entretien avec Pierre Cléroux

Pierre Cleroux photo2« Du concept à l'action », tel est le thème du Rendez-vous d'affaires du Conseil de développement économique de l'Alberta (CDÉA) qui se tiendra les 21 et 22 octobre prochains à Edmonton au Delta Edmonton South, hôtel et centre des congrès.  Pour la dernière entrevue avant l'évènement,  rencontrez Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef de la banque de développement du Canada (BDC).

Le Franco : La conférence que vous allez donner pendant les Rendez-vous d’affaires du CDEA va porter sur la productivité, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

 

Pierre Cléroux : Je viens présenter un nouvel outil que nous lançons cette semaine, et qui a pour objectif d’aider les entrepreneurs à mesurer leur productivité. C’est le premier outil de ce genre au monde. Gratuit et facile d’utilisation, il permet aux entreprises de comparer leur performance avec celle d’autres entreprises du même secteur. Nous avons développé cet outil parce que nous savons qu’il est difficile pour les petites et moyennes entreprises de mesurer leur productivité. Peu d’entre elles le font ; or, la productivité est essentielle si l’on veut rester compétitif.

 

LF : Quelle est votre analyse de la situation économique actuelle en Alberta ?

 

PC : La situation actuelle est plutôt difficile, mais c’est un état de fait qui est temporaire puisqu’il est lié à la baisse des prix du pétrole. Ca va revenir.

 

LF : Avant de rejoindre la BDC, vous avez notamment travaillé avec les pays du Moyen-Orient. Cette région du monde, comme l’Alberta, est très dépendante du pétrole ; y a-t-il des points communs entre la situation des entrepreneurs ici et là-bas ?

Bandeau LeFranco

PC : Oui, car ces économies se caractérisent par des cycles. En période de croissance, l’activité économique est bonne et les investissements sont nombreux. En période de crise, les prix baissent et c’est difficile. Il faut donc se préparer à ces périodes de baisse, et arriver à diversifier ses activités.

 

LF : Quels sont les conseils que vous pourriez donner aux entrepreneurs albertains ?

 

PC : Le premier conseil est de mesurer leur productivité. Le second est de prendre action, à travers diverses stratégies que je vais présenter lors de ma conférence. La mise en place de stratégies est d’autant plus importante dans un contexte économique difficile, car chaque sou compte.

 

LF : Quelle est, de votre point de vue, l’utilité d’un événement tel que les Rendez-vous d’affaires du CDEA ?

 

PC : Ce genre d’événement permet aux entrepreneurs de prendre le temps de parler à d’autres entrepreneurs, et surtout d’apprendre. Chose qu’ils font rarement puisque ce sont des gens très occupés.

 

Pierre Cléroux a été nommé vice-président, Recherche et économiste en chef en

2012. Il a pour responsabilité de fournir des analyses et des conseils économiques à l’équipe de direction, ainsi que de faciliter l’interprétation des tendances économiques et de leur incidence sur les entreprises. Il est aussi responsable de toutes les activités de recherche en marketing et par industrie. M. Cléroux possède plus de 25 ans d’expérience en tant qu’économiste, surtout dans le secteur public. Avant de se joindre à BDC, il a travaillé pour le gouvernement de l’Arabie saoudite à titre de vice-président, Analyse des affaires, dans le cadre du National Industry Clusters Development Program. Son rôle consistait à créer des stratégies de programme, à définir des politiques sectorielles et à effectuer des analyses financières et économiques de projets industriels. Auparavant, M. Cléroux a été sous-ministre adjoint au ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec, où il était responsable de la mise en place de politiques économiques et de programmes visant à appuyer les petites et moyennes entreprises et à encourager l’entrepreneuriat. Il a aussi été conseiller stratégique pour Montréal International, où il était responsable d’attirer des investissements étrangers en provenance de l’Inde et du Moyen-Orient et d’établir des relations et des partenariats à l’échelle internationale. Il a également travaillé 12 ans à la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante à divers postes, y compris ceux d’économiste et de vice-président pour le Québec. Il est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en économie de l’Université Laval et d’un MBA de la Sloan School of Management du MIT.

 

 

  le franco mini feuillet V2 PRIX  le franco mini feuillet 2   le franco mini feuillet V2-4

Comment se rendre au Delta Hotels Edmonton South Conference Centre ? 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)