×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 72

Que va t-il advenir du CDÉA? Depuis quelques temps, l’organisme fait l’objet de discussions répétées concernant ses changements successifs à la direction générale. Juste Kagisye ne sera pas resté longtemps à sa tête. Après son départ précipité il y a quelques semaines, ce dernier a été remplacé au pied levé par M. Étienne Alary, ancien chef d’équipe aux affaires publiques du Campus Saint-Jean. Que pensent les entrepreneurs de cette situation ?

Une rencontre instructive s’est tenue lundi 29 mai à Calgary entre une cinquantaine d’entrepreneurs albertains, l’agence nationale Business France Canada et le Consulat général de France à Vancouver. L’objectif : informer les entrepreneurs sur les opportunités d’investissement en Europe, facilitées par l’entrée en vigueur prochaine de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

CDEA-300Mercredi 26 et jeudi 27 avril se tenaient les consultations communautaires du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) à Calgary. Une quinzaine de personnes ont été conviées dans les locaux de l’organisme afin d’éclairer sur leur situation et leurs besoins. Une démarche appréciée qui permet au CDÉA d’adapter et d’améliorer ses services localement.

Le roulement de personnel, les défis liés au manque de financement et des dirigeants et employés qui ne connaissent pas ou ne respectent pas les rôles et les responsabilités d'un conseil d'administration, les contraintes pour gérer un organisme sans but lucratif, ça ne manque pas ! Parfois, un cours 101 sur la gestion d’un OSBL est de mise.

Magny Savoir gerer une OSBL Gagne Jean-Paul.Photo2

Malgré son discours écologique, Justin Trudeau mise sur le pétrole pour sauver les finances publiques. Les résultats dépendent toutefois du cours du brut, qui échappe au contrôle du gouvernement. Mais dans l’espoir d’une relance, le chef libéral n’a d’autre choix que d’approuver les projets d’oléoducs. Tant pis pour l’environnement, signale Dominique Perron.

Dube Trudeau et Morneau FB

Cette semaine, Le Franco s’intéresse au secteur de l’immobilier à travers l’expérience et le témoignage de Lise Desbiens, professionnelle de l’immobilier à la tête d’une entreprise familiale en courtage basée à Calgary.

calgary-1908015

Le Franco s’intéresse à la situation des entreprises gérées par des francophones à Calgary. Cette semaine, nous nous concentrons sur le secteur de la restauration avec Thierry Pregliasco, propriétaire de trois restaurants McDonald’s, ainsi que Eric Bimenyi et Ahn Ta, respectivement chef cuisinier et propriétaire du café Savour. Ils nous livrent leur témoignage sur la crise, ses impacts, et les solutions mises en œuvre pour garder la tête hors de l’eau.

kitchen-731351 1920

L'Accord économique et commercial global (AECG) de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada a été récemment signé à Bruxelles. Un accord que certains saluent, d’autres le voient d’un mauvais oeil. Dans les faits, cet accord aura pour but de dynamiser la croissance et l’emploi. Cet accord est-il réaliste par rapport aux normes européennes déjà en vigueur ? Est-ce que l’économie albertaine en bénéficiera ? Voici un rapide tour d’horizon sur la question.

Plus de 200 personnes ont assisté au Salon de l'emploi qu’organisait Connexion carrière dans les locaux de Bow Valley College, le 18 octobre dernier. Le marché de l’emploi offre un visage différent depuis que l’industrie du pétrole a connu une baisse de ses activités. Cependant, c’est aussi le bon moment pour voir d’autres secteurs se mettre en avant auprès des chercheurs d’emploi.  

 La combinaison de la semaine nationale des PME (du 16 et 22 octobre) et du Rendez-vous d’affaires organisé par le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) est l’occasion de s’intéresser davantage aux entrepreneurs et gens d’affaires franco-albertains. Maillons importants de notre communauté, les entreprises peuvent cependant être fragilisées par l’environnement économique dans lequel elles évoluent. Selon le secteur, une piste pour balancer un marché est le développement international.
Page 1 sur 5
Aller au haut