Des scientifiques de l’Imperial College de Londres ont fait une découverte qui pourrait révolutionner la recherche sur les dinosaures. Ils ont trouvé ce qui semble être des globules rouges et des tiges de collagène dans des fossiles trouvés en Alberta, qui datent de plus de 75 millions d’années.

 

À la base, les scientifiques voulaient étudier la calcification des os de ces reptiles terrestres. Ils ont donc, presque par coïncidence, trouvé des tiges de collagène dans des côtes de dinosaures grâce à de nouveaux instruments plus précis et plus performants qui permettent d’observer de très petites molécules. Ils ont aussi trouvé d’infimes structures dans une griffe qui ressemblent à des globules rouges avec des noyaux à l’intérieur, ce qui laisse croire que les cellules sanguines des dinosaures se rapprochaient de celles des oiseaux plus que des mammifères. Les globules rouges de ces derniers n’ont pas de noyau.

Aller au haut