Pour la 28e année consécutive, La Semaine de l’Histoire de Calgary a présenté plus de 70 évènements à travers la ville. Seule ombre au tableau cette année, un grand vide s’est fait sentir près du quartier de Rouleauville, absent du programme. Irene et Walt DeBoni, deux philanthropes culturels engagés dans l’histoire de la ville nous expliquent.

chinook

Portrait d’une femme Métis

C'est le 26 mai 2015 que le théâtre de Fort Calgary fait salle comble de passionnés de l'histoire des Métis en Alberta. Doris Jeanne MacKinnon, auteure du livre The Identities of Marie Rose Delorme Smith - Portrait of a Métis Woman 1861-1960 présente alors un diaporama fascinant qui raconte l'histoire de Marie Rose, brave femme Franco-Métis, née à Saint-François-Xavier, région de la Rivière Rouge, durant l'ère du commerce des fourrures.

Son père Urbain Delorme Jr et sa mère Marie Desmarais sont parents de nombreux enfants et Marie Rose est l'aînée des quatre survivants. À l'âge de 16 ans, Marie Rose est vendue en mariage pour 50 $ par sa mère à Charlie Smith, un commerçant de « robe & whisky »  qui fait plus de deux fois son âge. Possiblement d'orgine norvégienne, le nom de famille Smith n'était peut-être pas réellement son nom.

Jeune femme très intelligente, créative, fière et forte, l'avenir réserve une richesse d'aventures et de buts importants dans la vie de Marie Rose. Elle donnera naissance à 17 enfants, établira une maison de pension, développera un homestead, deviendra femme médecine et sage femme ainsi qu'écrivaine-historienne « folk ». En 1948, elle publie plusieurs articles dans le périodique Canadian Cattlemen.

Aller au haut