Entre musique traditionnelle, irlandaise, électronique ou latine, la programmation éclectique du festival Edmonton Chante a su satisfaire tous les goûts du public. Du 15 au 24 juin, la 7e édition de ce festival devenu incontournable a animé les amateurs de musique qui se sont rencontrés autour de leur amour mutuel pour la musique, dans une ambiance festive et urbaine.

Une multitude d’artistes francophones d’ici et d’ailleurs ont uni leur talent du 24 au 28 septembre pour le Festival Edmonton Chante afin de livrer des prestations des plus diversifiées. Pour le spectacle de clôture, La Luna de Santiago, Le Fuzz et un partenariat entre Motel 72 et plusieurs artistes franco-albertains ont su charmer le public.  

« Bienvenue à tous pour la soirée de clôture du Festival Edmonton Chante ! », s’exclama le maitre de cérémonie Éric M’Boua venu tout droit de Montréal. « C’est la première fois que je viens à Edmonton et la première chose que je remarqué, c’est la qualité de l’accueil du public. Je tenais à vous remercier et surtout d’être présents avec nous après cinq jours de festival, 20 artistes et 16 spectacles. »

Ainsi, pour débuter la soirée de clôture, M. M’Boua invita La Luna de Santiago à monter sur scène. Originaires de la Colombie, du Mexique et du Canada, les artistes ont offert des prestations comportant une fusion de funk, reggae et rock. Ils ont su énergiser la foule avec un rythme qui a fait danser plus d’un spectateur.

Aller au haut