Le 31 mai, l’assemblée générale annuelle du Centre d’accueil et d’établissement (CAÉ) s’est tenue au Campus Saint-Jean. En présence de 120 personnes, la rencontre a permis de saluer les bons chiffres de l’organisme et d’envisager de façon concertée les défis à venir.

CAE AGA 3

La Journée internationale des droits des femmes s’est tenue le 8 mars dernier. À Edmonton, les femmes furent célébrées lors d’une soirée intitulée « Une fleur pour toi », organisée par la Coalition des femmes de l’Alberta et par le Centre d’accueil à la Cité francophone. Près de 50 personnes ont pu suivre cette journée-là, le récit de vie de trois femmes immigrantes. Retour sur la situation des femmes francophones en Alberta et au Canada.

Journee de la femme

Lors d’une conférence de presse à la Rotonde, le Centre d’accueil et d’établissement (CAE) du Nord de l’Alberta et Accès Emploi ont annoncé le 5 décembre, l’ouverture de nouveaux bureaux au nord d’Edmonton. Répondre aux besoins des nouveaux arrivants concentrés essentiellement dans cette partie de la ville, demeure la priorité pour les deux organismes. Le Edmonton Mennonite Centre for Newcomers a apporté aussi sa pierre à l’édifice, puisque les nouveaux bureaux se trouveront à l’intérieur de leur bâtiment.

 CAE 2

CAE

 

780-669-6004
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour clôturer la semaine nationale de l’immigration francophone, le Conseil d’accueil et d’établissement et l’ACFA de Fort McMurray ont invité la communauté locale à en apprendre plus sur deux territoires bien particuliers : l’Acadie et le Cameroun.

harmonie
Le Centre d’accueil et d’établissement du nord de l’Alberta (CAÉ) est présentement à la recherche de bénévoles afin de combler les besoins d’un projet de jumelage avec des personnes nouvellement arrivées. Un pairage qui s’avère bien souvent profitable pour tous. 

Samedi 21 février, le Centre d’accueil et d’établissement Alberta-Nord a organisé un atelier sur le thème du parrainage
avec Florim Tafilaj (Catholic Social Services) et l’avocat Dieudonné Kandolo.


« C’est facile de se sentir perdu », rassure d’emblée Florim Tafilaj, employé des Catholic Social Services et premier animateur de l’atelier parrainage du Centre d’accueil et d’établissement (CAÉ). En effet, toute procédure de parrainage demande de remplir plusieurs formulaires potentiellement intimidants.

M. Tafilaj choisit de présenter les formulaires relatifs au Family Classqui permettent par exemple de parrainer un époux ou une épouse, ainsi que ses enfants naturels ou adoptés. Le sponsor doit être citoyen canadien ou résident permanent. La personne parrainée obtient quant à elle la résidence permanente.

« Ces formulaires sont conçus pour que vous puissiez les remplir vous-même », insiste l’employé des Catholic Social Services. En clair, pas besoin de payer un avocat ou un consultant en immigration. Un conseil que reprendra Me Kandolo, le deuxième animateur de l’atelier.

Aller au haut