Chapitre 1

 

Cela semblait pourtant si simple il y a trois mois, au moment de proposer le projet : rédiger un compte-rendu en trois chapitres relatant mon expérience sur le chemin menant à Saint-Jacques de Compostelle. J’avais déjà le format en tête : un cahier de bord annoté de manière officielle (lieu, date, heure) faisant état des hauts et les bas d’un trek extraordinaire vécu à deux reprises maintenant, des effets de dizaines de kilomètres parcourus quotidiennement, la tête littéralement dans les nuages par moment, de la sagesse acquise au fil de la tranquillité et des incertitudes du célèbre Camino! Dans les mois qui ont suivi mon premier retour de Santiago il y a quatre ans, j’ai bien trouvé mille manières pour revenir sur le sujet sans trop perdre d’amis dans le processus. Et depuis, aussi exécrable puisse être mon humeur du moment, c’est avec plaisir que je ravive, sur commande, mes souvenirs de cette période magique.  Mon compagnon de marche en 2011 était Guy Marcotte, tout comme moi, un ancien de la radio de Radio-Canada en Alberta. Guy est mon meilleur ami, d’où la franchise de nos discussions visant à établir les règles de cohabitation! Nous serions ensemble – en vase clos – pendant 52 jours dont près de 40 sur la route, bon temps, mauvais temps. Étant donné qu’on se parle encore quatre ans plus tard, je suppose que le voyage s’est bien passé.

Aller au haut