Théâtre à Pic : 2015 sur le thème de l’Acadie

 

 

Le 4 octobre dernier se tenait à Calgary l’Assemblée générale annuelle du Théâtre à Pic. Au programme du jour, bilan d’une année fructueuse et ouverture de la saison à venir.

 

Un bilan modeste mais teinté d’optimisme

 

C’est par une belle après-midi ensoleillée que se sont réunis les membres du Conseil d’administration du Théâtre à Pic afin d’établir un bilan de l’année écoulée. Pour la coopérative théâtrale, c’est déjà la cinquième année d’existence, et si les moyens financiers ont été plus restreints ces derniers temps, l’équipe affiche une mine ravie.

Les projets de la saison 2013/2014 ont été un succès, entre la production d’Un chapeau de paille d’Italie qui a réuni pas moins de 17 comédiens sur scène, les visites guidées dans le quartier de Rouleauville ou encore les ateliers de jeux. La coopérative a cependant terminé son exercice comptable en déficit, mais comme le rappelle Inouk Touzin, fondateur et directeur artistique du théâtre, « ce résultat n’est pas inquiétant, il est tout à fait légitime d’investir dans les spectacles. C’est un coup de pouce donné à la culture ».

 

Autre point positif, les improvisations francophones mensuelles qui étaient il y a un an en manque de public ont retrouvé leur âge d’or. L’équipe a également pu organiser sa première tournée avec le spectacle Lettres d'amour, de A.R. Gurney, joué à la Cité des Rocheuses de Calgary, mais aussi à la Cité des Prairies de Lethbridge.

 

La prochaine saison sera Acadienne ou ne sera pas 

 

Après avoir élu les membres de son Conseil d’administration pour la nouvelle année, l’équipe du Théâtre à Pic a pu présenter la saison 2014/2015, sur le thème de l’Acadie. Au programme, le spectacle Bouffe, joué dès le 31 octobre et jusqu’au 2 novembre au Engineered Air Theatre, en coproduction avec le Théâtre Populaire d'Acadie, le Théâtre Satellite et Houppz Théâtre. Cette pièce promet de la bouffonnerie, de la cuisine et même un soupçon d’épouvante à l’occasion d’Halloween. La devise de cette comédie, selon Inouk Touzin : « Manger ou être mangé ».

Une nouvelle pièce communautaire est également prévue à l’affiche, dans le courant de l’année 2015. Intitulée Évangéline Deusse, elle sera mise en scène par Guy Robin, membre du Théâtre à Pic, et contera l’histoire de quatre personnes qui se rencontrent à Montréal et qui partagent un trait commun : l’exil. Cette comédie dramatique, inspirée d’une tranche de l’histoire de l’Acadie, sera présentée en langue acadienne.

Enfin, le Théâtre à Pic poursuivra ses improvisations mensuelles au Café Koi chaque dernier mercredi du mois. Cette saison théâtrale s’annonce donc plus légère mais ne manquera sûrement pas de surprendre.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut