#aventurefringe : Flora and Fawna, « un divertissement vraiment charmant et même mignon »


C’est de cette façon que Brian Dooley (Fleurette) qualifie la pièce dans laquelle il a un rôle très « français ».  Un spectacle « qui parle d’inclusion », continue-t-il. Personnellement, j’irais même jusqu’à parler de pièce expérimentale, mais de haut calibre, et qui joue habilement avec les discours ancrés dans nos habitudes sociales. 


En gros, ce sont trois hommes mûrs  déguisés en petites filles, dont les talents de comédiens sont tels qu’ils nous font oublier dès la première minute leur âge et leur sexe.

Les trois fillettes forment les Natur’Elles, un groupe de guides qui n’en sont pas – les rejetées de la cour de récré, parce qu’elles sont trop grandes, trop étranges ou trop francophones (« elle parle comme un canard, Fleurette, c’est pour ça qu’elle est avec nous », explique Fawna).

À l’intérieur du Magic Fairy Ring, toutes les excentricités sont permises, et vous apprendrez à reconnaitre le chant des oiseaux, faire pipi dans la forêt sans vous mouiller ; peut-être même que vous participerez au jeu de connaissances en situation de survie si vous êtes choisis. Et attention : les méchantes filles ne sont pas permises !
 


L’important, c’est que vous vous amuserez comme des fous dans cet espace créatif et ouvert ; vous y serez tout de suite les bienvenus. Vous vous y ferez des amis et partagerez les confidences des (parfois) dures réalités des fillettes en marge de la normalité (mais qui n’en sont pas moins sensibles et fragiles que leurs paires).

Un seul regret : de ne pas être assez au fait du lexique spécialisé pour comprendre les connotations sexuelles du nom des écussons que Flora et Fawna ont fièrement acquis grâce à leurs prouesses en forêt…

Leçon Fringe n°2 (à l’usage des artistes) : l’interaction avec le public durant un sketch peut être réussie (je n’y croyais pas avant de voir Flora and Fawna’s Field Trip). Il suffit d’user d’un peu de gentillesse, de beaucoup d’autorité et surtout, de méthodes coercitives douces. 

 

Flora and Fawna’s Field Trip est présenté jusqu’au 24 août. Pour plus de détails et acheter des billets, allez voir le site du festival Fringe d’Edmonton.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut