Grâce à la formation de la relève musicale et la mise en valeur des artistes de la chanson francophone de l’Alberta, l’organisme est bien ancré dans la communauté.

Une quinzaine de personnes se sont réunies à La Cité francophone, le 28 septembre dernier, pour participer à l’assemblée annuelle du Centre de développement musical (CDM). « Si je pouvais résumer notre dernière année en un seul mot, je dirais que le mot stabilité ser ait le plus approprié, et ce, autant au niveau du bureau central que de la programmation offerte par le CDM », a affirmé la présidente de l’organisme, Karen Doucet.


« Après l’année 2011-2012 où nous avons vécu plusieurs changements à la direction générale, Véronique Duquet apporte son expertise et son énergie. Et même si Bridget Laird a pris un congé de maternité, l’ajout de Mireille Moquin a permis de maintenir le cap, sans oublier aussi la contribution de Marie-Josée Ouimet comme coordonnatrice de projets », soutient Mme Doucet, précisant aussi l’apport de tous les formateurs et contractuels.

Du côté de la programmation, le CDM a poursuivi avec ses activités populaires. Ainsi, au niveau des cours crédités, ceux-ci ont été offerts dans le Centre-Est, à Falher, à Edmonton et à la Rose sauvage de Calgary.« Pour la première fois, il y a aussi eu des cours crédités à l’école Alexandre-Taché », indique Mme Doucet, en rappelant qu’au cours de la dernière année scolaire, quelque 78 élèves étaient inscrits à ces cours.

Et il y aura de la nouveauté pour 2013-2014. « Le CDM a travaillé étroitement avec Robert Walsh et Dominique Roy à la traduction et à la production  de son manuel de musique pour les élèves », a affirmé Karen Doucet lorsqu’elle a présenté son rapport annuel.

Chicane albertaine
Au niveau de la Chicane albertaine, qui se déroule en même temps que le Festival théâtre jeunesse, le CDM tente de maximiser l’expérience des participants. « Le CDM et L’UniThéâtre ont uni leurs efforts, leurs évènements respectifs et leurs jeunes en un seul et même endroit. Cela a donné l’occasion à tous les jeunes d’assister autant à toutes les pièces de théâtre qu’à toutes les prestations musicales », souligne Karen Doucet.

« De plus, cela a permis à nos jeunes de la Chicane albertaine de profiter d’une scène avec éclairage professionnel », ajoute la présidente du CDM.

Parmi les autres activités de l’année 2012-2013 du CDM, notons les quatre Galalas régionaux, le Camp multi-arts et le projet Jamais trop tôt, qui se déroule en marge du Festival international de la chanson de Granby. « Cette année, un seul interprète à été sélectionné, après un processus d’auditions, et Robyn Erickson a eu la chance d’aller faire partie du spectacle final à Granby au début du mois de septembre », mentionne Mme Doucet.

Fait à noter, le projet Par les jeunes, pour les jeunes, qui se tient dans le Centre-Est lors d’une journée BBSV (Beauséjour, Beaux-Lacs, Sommet et Voyageur), reviendra à l’automne 2013. « L’an dernier, la majorité des jeunes recevant les cours du CDM dans les quatre écoles francophones ne pouvaient être disponibles, soit pour les prises de son, soit pour le spectacle lui-même. Cependant, l’intérêt des jeunes y était. C’est pourquoi le Conseil scolaire Centre-Est et le CDM maintiennent le partenariat », avance Karen Doucet.

Finances améliorées
Après avoir présenté un déficit de 3700 $ pour son exercice 2012 (se terminant le 30 juin), le CDM a fini l’année 2013 avec un surplus de 4200 $. « Les revenus sont restés sensiblement les mêmes entre les deux années, mais l’organisme a réussi à réduire ses dépenses », a signalé Simon Belzile, de Bergeron et CO, lors de la présentation des états financiers.

Pour la prochaine année, le CDM a eu une bonne nouvelle de l’Alberta Foundation for the Arts, alors qu’il recevra quelque 23 000 $ de plus de la province. « C’est la preuve des beaux résultats des accomplissements du CDM », a déclaré la directrice générale du Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA), Sylvie Thériault, qui agissait comme présidente d’assemblée.

Élections
Pour l’année 2013-2014, le conseil d’administration sera formé de David Caron, Line Des Rosiers et Colin Royer, qui poursuivent leur mandat, ainsi que de Gilbert Bérubé, Daniel Cournoyer, Karen Doucet, Nicholas Fish et Pauline Légaré-Lépine qui ont accepté des mandats de deux ans. Deux postes, dont un pour la région de Calgary, restent à pourvoir.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut