La cravate bleue

La pièce du jeune comédien, chanteur, compositeur et producteur québécois Jean-François Plante-Tan est la première œuvre francophone à être présentée au festival Fringe de Calgary et la seule programmation en français du festival du même nom, à Edmonton.

Il s’agit d’une comédie musicale où l’accessoire vedette représente le paradoxe du travail : le choix inexorable qu’ont à faire les jeunes entre un travail épanouissant, mais qui laisse peu de temps libre, ou un travail de fonctionnaire qui sert à financer ses passions. « Mon inspiration pour cette pièce ça a vraiment été ce dilemme entre réaliser ses rêves ou continuer à rêver notre vie », exprime l’auteur autoproduit.

« On peut desserrer la cravate et se laisser le temps de souffler, de réfléchir sur sa décision, mais, une fois qu’on a mis la cravate, il faut assumer son choix », élabore celui qui a fait le choix, depuis qu’il a 23 ans, de vivre pleinement sa vie d’artiste avec tous les sacrifices, mais aussi toutes les joies.


La cravate bleue est sa première création de comédie musicale. « J’adore la musique, la danse, la scène, Broadway, tout ce qui est grand », dit Jean-François Plante-Tan. Il s’est inspiré de ses idoles, Jack Johnson, John Meyer, Bruno Mars, James Blunt et Martin Matte, qui se sont comme lui, dédiés à fond à leur art, mais ont connu un succès international plus tardif. « Je me donne cinq ans pour percer et après je vais desserrer ma cravate pour prendre un peu de recul et voir où je m’en vais », planifie-t-il. Il se dit être un ambassadeur du français et, contrairement à d’autres artistes, s’était bien informé sur la portée de lafrancophonie dans l’Ouest.

« Mes amis me conseillaient de  présenter la comédie en anglais en Alberta. Moi, je leur disais : il y a 300 000 francophones dans la province, je ne peux pas croire qu’il n’y en a pas 10 qui vont venir voir mon spectacle. » Par ailleurs, il croit que le fait d’être le seul à se produire en français le démarque automatiquement des autres spectacles.
 
Il compte aussi donner des représentations dans les écoles francophones et d’immersion à travers le pays, car il a l’habitude de travailler avec les jeunes et le thème de sa comédie musicale concorde avec les questionnements propres à ces âges.

La cravate bleue fera la tournée des festivals Fringe de l’Ouest, à Calgary, Edmonton, Victoria et Vancouver.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut