Paul Cournoyer reçoit les honneurs à Chant’Ouest 2012

L’artiste franco-albertain d’Edmonton représentera l’Ouest au prochain Festival international de la chanson de Granby.

Paul Cournoyer a reçu le prix Mercure ex aequo avec la chanteuse originaire de la Saskatchewan, Sylvie Walker, lors de la 23e édition du gala Chant’Ouest, tenue à Whitehorse, le 20 septembre dernier.


« Cela m’encourage beaucoup de savoir que les gens aiment ce que je fais. C’est le plus beau prix du public que je pouvais recevoir. Cela veut dire que les gens veulent en entendre plus et moi ça me dit : continue! », a témoigné le jeune homme qui flottait encore sur son nuage au moment de l’entrevue.

Après avoir passé la semaine en répétition intensive au Centre des arts du Yukon, le contrebassiste se sentait prêt à donner un bon spectacle. Il a partagé la scène avec Guy Abraham du Manitoba et Hélène Beaulieu du Yukon. « J’étais pas mal énervé, mais j’ai su transmettre mon énergie au public », se souvient-il.

La gagnante du Chant’ Ouest 2011, Myriam Parent, et le lauréat du prix de l’Album francophone de l’année dernière au Western Canadian Music Awards, Raphaël Freynet, ont accompagné les concurrents sur la scène du Centre des arts devant près de 300 personnes.

Le passage de Paul Cournoyer à polyfonik23 à Edmonton, en mai dernier, lui aura permis de peaufiner son interprétation. « Le gros du travail a été fait à polyfonik. J’ai pu y travailler les détails et maintenant, je suis à l’aise à chanter mes chansons », assure l’artiste.

Durant la dernière semaine passée à Whitehorse, il a  acquis, non seulement, une nouvelle expérience scénique, mais ce séjour aura également été une expérience de vie pour le jeune homme de 18 ans.

Du pain sur la planche
Paul Cournoyer ne se fait toutefois pas d’illusions et sait qu’il devra travailler fort pour arriver fin prêt à la prochaine édition du Festival international de la chanson de Granby, en septembre 2013.
« Mon art n’est pas complet et l’on peut toujours faire mieux. Je ne suis qu’au début de mon cheminement », déclare-t-il.

L’artiste franco-albertain profitera de cette année afin d’élargir son répertoire de chansons francophones et travailler ses compositions.

« La communauté francophone est celle qui m’a le plus encouragé avec ma musique et je veux continuer à œuvrer dans cette direction. Comme francophone minoritaire, c’est agréable d’être reconnu ailleurs », souligne Paul Cournoyer.
Sachant que des artistes de renom se produisent chaque année à Granby, le lauréat du Chant’Ouest 2012 a l’intention de se tenir à jour et se donne des objectifs réalisables. Comme il n’a pas encore reçu de directives claires concernant le
prochain concours, il avoue ne pas ressentir de stress à ce niveau.

« Pour moi, c’est important de bien faire les choses. Je compte faire beaucoup d’écoute cette année pour comprendre ce que les autres font de leur art pour comprendre ce que moi je fais », conclut humblement le lauréat.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut