La Girandole : nouveautés, dynamisme, diversité

Danse moderne et contemporaine, ballet, jazz, hip-hop, comédie musicale, yoga, Zumba… la 33e saison de danse de l’Association la Girandole, qui s’amorce le 10 septembre, promet à bien des égards.

Parmi les cours offerts, on retrouve trois éléments nouveaux cette année, soit le Jazz A, pour les 6 à 8 ans, le Zumba, pour les adolescents (12 à 15 ans) et les adultes, ainsi que les cours de danse pour les 50 ans et plus.


« Pour les plus jeunes, le cours de jazz a été offert à la suite d’une demande de parents. Aussi, on s’est rendu compte que pour cette clientèle, le choix de cours était limité, alors cela permet d’offrir quelque chose de différent », de soutenir la directrice générale de l’Association la Girandole, Corinne Brethes.

Du côté du Zumba, ce cours était un incontournable aux yeux de La Girandole. « C’est une forme de cours qui est très populaire dans la société qui permet de combiner la danse et le cardio », mentionne Mme Brethes.

Elle précise d’ailleurs que ce cours, tout comme le yoga, ne fait pas partie du projet artistique de l’Association : « Le cours est offert pour répondre au besoin de la clientèle. Cepen-dant, cela n’engage pas les parti-cipants à une performance lors du spectacle de fin d’année. »

Carrefour intergénérationnel
Au cours des prochaines semaines, La Girandole se donne le mandat de faire des locaux de danse un véritable carrefour intergénérationnel. « Notre programmation a toujours touché les enfants et leurs parents, mais la clientèle des grands-parents ne se retrouvait pas dans l’Association », souligne Corinne Brethes.

Pour corriger la situation, une entente a été conclue avec le Club des retraités d’Edmonton pour faire explorer différents styles de danse aux 50 ans et plus. « Par le passé, leurs membres qui voulaient danser se regroupaient à la paroisse Saint-Thomas-d’Aquin. Cette année, leur lieu de rencontre sera à La Girandole les mercredis en début de soirée », présente la directrice générale.

Étant donné que plusieurs retraités passent les mois d’hiver loin de l’Alberta, dans des endroits plus chauds, la danse 50+ a été répartie en deux sessions : octobre-novembre et mars-avril. « Nous allons explorer divers thèmes avec eux, que ce soit la danse traditionnelle, le Zumba, la valse, la salsa, etc. », promet Corinne Brethes.

Un constat similaire peut aussi être dressé pour les cours du samedi matin, destinés aux 2 à 5 ans. « Ce ne sera plus seulement des rondes et des comptines. Notre objectif est de donner une introduction à divers styles de danse, comme le ballet et le hip-hop », affirme Mme Brethes.

Ajustements mineurs
Les habitués de La Girandole remarqueront que l’Association a effectué d’autres ajustements mineurs au niveau de sa programmation. Ainsi, il n’y a plus de cours le vendredi.

« Pour certains parents, la tenue de cours le vendredi, en fin de journée, pouvait poser un problème. L’an dernier, le hip-hop avait lieu à ce moment, car pour l’enseignant, c’était sa seule disponibilité. Cette année, tous les enseignants pouvaient du lundi au jeudi, alors nous verrons si le fait de ne pas avoir de cours le vendredi aura un impact sur les inscriptions », explique Corinne Brethes.

Autre ajustement : le cours de comédie musicale, qui avait été très populaire il y a deux ans, reprend pour la saison 2012-2013 son créneau du jeudi.« La Girandole croit beaucoup dans ce cours et nous avons la chance d’avoir deux experts dans leur domaine qui offrent la formation (Casey Edmunds et Marie-Josée Ouimet). Les prochaines semaines nous permettrons de voir si le fait de présenter ce cours le jeudi plutôt que le mardi aura un effet positif sur les inscriptions », lance Mme Brethes.

Fait à noter, pour sa 33e saison, l’Association la Girandole s’est fixé l’objectif de dépasser le cap des 100 inscriptions; elle qui en avait accueilli quelque85 participants au cours de la saison artistique 2011-2012.

Même si cette saison de danse prendra son envol le 10 septembre, les inscriptions seront acceptées jusqu’au début du mois d’octobre. Corinne Brethes invite d’ailleurs les intéressés à faire un cours d’essai pour trouver le style de danse qui leur convient. 

Par ailleurs, La Girandole continuera à se déplacer dans les écoles francophones, d’immersion et anglophones en Alberta pour y promouvoir ses pro-
grammes Danser, c’est s’éduquer! et Danser en français.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut