Daniel Gervais prêt à giguer et swinger à Londres

Le violoniste franco-albertain Daniel Gervais sera aux Jeux olympiques, du 1er au 4 aout, pour y représenter l’Alberta. 

Il n’y aura pas que des athlètes aux Jeux olympiques de Londres, en aout 2012. Il y aura aussi des musiciens. Parmi eux, le violoniste franco-albertain Daniel Gervais sera sur place.


Ce n’était pas la première fois que le gouvernement de l’Alberta demandait à Daniel Gervais de jouer de la musique en son nom. Aux Olympiques de Vancouver, en 2010, ce dernier avait accompagné Maria Dunn au nom de la province. 

Bien qu’il préfère les Jeux olympiques d’hiver à ceux d’été, Daniel Gervais n’allait certainement pas refuser la demande de l’Alberta House pour participer à l’édition de Londres 2012.

« C’est une expérience extraordinaire que je pourrai ajouter à mon C.V. Je suis certain que ça m’ouvrira beaucoup de portes », s’enthousiasme le jeune musicien.

Même si le maitre de l’archet a déjà plusieurs tournées en sol français, américain et canadien à son actif, il ne compte pas s’arrêter là pour autant.

Ayant complété un baccalauréat en musique et poursuivant ses études à la maitrise dans cette même discipline, celui-ci se projette sur la scène internationale.

« Je veux faire carrière en musique et donner des spectacles à l’international, mais je veux également rester dans le coin pour y enseigner la musique », précise Daniel Gervais.  

Le jeune musicien est très attaché à sa province, d’autant plus que « la communauté francophone [l]’appuie beaucoup. » Selon lui, Edmonton est une ville de festivités où il a l’occasion de performer régulièrement.

Ce dernier joue d’un peu tout, mais il reste que les styles musicaux qu’il chouchoute sont le classique, le jazz et le folklore. Lors des spectacles qu’il donnera en aout, celui-ci entend bien se transformer en violoneux pour les chansons qu’il fera en solo.

Concert à saveur albertaine
Pour les prochains Olympiques, Daniel Gervais donnera trois représentations, dont deux avec le guitariste contemporain albertain, Calum Graham.

« Calum pique sa guitare avec ses doigts, indique Daniel Gervais en précisant que son style est bien particulier. J’ai vu sur YouTube ce qu’il peut faire et c’est très impressionnant. Il sait bien jouer de la guitare et chanter. Je pense que nous ferons un bon duo. »

Pour le francophone originaire de Saint-Paul, c’est peut-être même le début d’une belle collaboration. « Qui sait, peut-être que ça marchera si bien que nous aurons des projets ensemble après les Jeux », exprime-t-il.

L’après-Jeux
Pour Daniel Gervais, c’est un honneur de représenter l’Alberta. Celui-ci se dit excité de partir à l’aventure en Europe. Après le Royaume-Uni, il aimerait visiter l’Irlande.

Ce sera toutefois une escapade de courte durée puisque le violoniste doit être de retour pour le John Arcand Fiddle Fest qui se déroulera à Saskatoon, du 9 au 12 aout.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut