Une bonne année de développement artistique

Environ 35 personnes ont assisté à l’assemblée générale annuelle (AGA) du Regroupement artistique francophone de l'Alberta (RAFA), le 12 mai dernier à Edmonton, qui clôturait le Forum des arts et de la culture.

L’organisme présente un bilan annuel positif avec surplus financier de quelque 9000 $ sur un budget de 472 000 $ pour cette année. Une nette amélioration par rapport à l’exercice financier 2011,durant lequel le RAFA avait essuyé un déficit de près de 10 000 $ sur un budget de 441 500 $.


Le développement de la pratique professionnelle et de la création artistique figurait parmi les priorités d’interventions pour l’an dernier et l’organisme aura su répondre adéquatement à la demande de ses membres. « Le projet Entr’ARTS a permis à plusieurs projets de s’épanouir et certains artistes flottent encore sur les bénéfices. Cela a véritablement nourri les artistes », explique la présidente sortante du RAFA, Josée Thibeault, en présentant le rapport annuel 2011-2012.

Le RAFA s’est également employé à développer le marché artistique et culturel avec succès, en augmentant la représentation des spectacles de 11 %, portant le nombre à 153 prestations en province auprès de 30 867 spectateurs, une hausse de 50 % selon l’organisme. Le regroupement a aussi renforcé sa collaboration avec le milieu anglophone, une recette qui s’est avérée gagnante jusqu’à maintenant.

En terminant sa présidence, Josée Thibeault lançait un appel aux artistes les incitant à utiliser le RAFA comme un outil à leur disposition. « C’est la responsabilité des artistes et des organismes culturels de faire connaitre vos projets au RAFA. L’organisme est là pour vous promouvoir », rappelait-elle.

L’organisme culturel implante de plus en plus sa présence sur la scène nationale, en exportant son expertise des communautés de pratiques dans d’autres provinces.

Nouvelle présidence
C’est avec émotion que la présidente sortante a cédé sa place à Casey Edmunds, après cinq ans à la tête du regroupement. Ancien représentant du secteur danse, M. Edmunds était vice-président depuis deux ans, ce qui facilitera la transition, selon lui.

Maintenant que le RAFA s’est bien repositionné, le jeune homme compte amener le regroupement à une autre étape et mobiliser les membres afin de dégager un discours politique commun qui saura représenter les artistes d’expression française en Alberta.

« Il faut dire haut et fort que les artistes ont besoin d’appui et cet appui doit être visible, soit avec des fonds, soit avec une agence, mais aussi par l’assistance aux spectacles et aux évènements. Moi, je suis prêt à le faire, mais j’ai besoin des gens derrière moi », scande avec détermination le nouveau président.

Joëlle Préfontaine et Danielle Lavoie se joignent au conseil d’administration et représenteront respectivement les secteurs théâtre et danse.

Patricia Lortie-Sparks, Mireille Moquin, Raphaël Freynet, Pierrette Requier et Mireille Lavoie-Beaupré continuent leur mandat pour la prochaine année.

Prix excellence
Jonathan Guilbault a reçu le Prix en promotion artistique Martin-Lavoie pour ses nombreuses productions d’évènements artistiques et culturels dans la capitale albertaine, tel le festival Edmonton chante, qui contribuent à faire rayonner les artistes d’ici et la culture francophone.

Josée Thibeault, quant à elle, s’est vue remettre le Prix en création artistique Sylvie Van Brabant. Artiste multidisciplinaire, Mme Thibeault s’est récemment découverte dans le slam et le spoken word, mais elle touche également au théâtre, à la chanson et à la mise en scène. Son talent, de plus en plus reconnu, joue un rôle crucial dans le développement de la scène artistique francophone de l’Alberta.

Les récipiendaires, qui ont été choisis par vote populaire via Internet, ont reçu une œuvre de l’artiste Patricia Lortie-Sparks.

Le RAFA lancera d’ailleurs un appel d’ici le mois de juin aux artistes visuels pour créer une œuvre qui sera offerte aux récipiendaires des prix d’excellence pour les cinq prochaines années.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut