Illusion : un projet audacieux et courageux !

Les vendredi 26 et samedi 27 janvier, l’auteure émergente Valécia Pépin a donné une première lecture de son travail d’écrivaine en duo avec l’artiste Mireille Moquin. C’est au cœur de la salle de spectacle de l’UniThéâtre que ce tandem féminin a su raconter avec justesse le cheminement difficile, complexe et rebelle d’une jeune femme en quête d’elle-même. Rencontre !

Val

« Riche, provocant, émotif, propice à l’expression théâtrale, un début fort pour une auteure émergente », s’exprime le directeur général de l’UniThéâtre Brian Dooley. Pas moins de 35 personnes sont venues tendre l’oreille vendredi dernier, afin d’écouter l’expérience d’une jeune femme qui a connu l’enfer de la prostitution.

« Je ne voulais pas que cela soit une pièce de victimisation », précise d’emblée le metteur en scène. Loin du pathos, c’est un travail engagé et de sensibilisation qui a été présenté aux spectateurs.

À la fin de cette lecture, c’est un public tout aussi engagé qui a souhaité aider l’auteure dans la continuité de ce processus artistique. « Les gens ont dessiné des scènes suite à la discussion, comment on va amener ça en une pièce de théâtre », relate l’écrivaine. Le thème de la petite fille intérieure est souvent revenu durant les discussions de vendredi et de samedi soir dernier.  «J’aurai pu décrire encore plus d’émotions, je pense que ça devra être un travail personnel, l’écriture n’a pas été facile. Cela m’a fait revivre plein de choses, il faut que j’aille au fond de ça pour répondre à la demande du public », analyse l’auteure.

Durant la lecture, de courts morceaux de musique ont ponctué le récit parfois poignant, donnant une respiration à point nommé au texte. Ces morceaux choisis représentent tout un symbole, puisque ce sont des chansons qui ont correspondu à cette période précise de la vie de l’auteur.     

L’émotion était aussi au rendez-vous, la co-interprète Mireille Moquin n’a pas su toujours retenir ses larmes lors de certains passages du texte. Des pauses qui ont été aussi nécessaires pour l’auteure et interprète Valécia Pépin. L’émotion partagée durant cette lecture, a non seulement touché le public, mais a aussi suscité son intérêt. « C’est le genre d’histoires que l’on entend dans des films, dans des documentaires, ils n’ont pas la chance que la personne soit là pour répondre à leurs questions », explique Mlle Pépin. Cette histoire touche tout le monde, car ce récit met en avant l’idée que ça n’arrive pas qu’aux autres.

« Le courage de mettre en scène son histoire de façon provocante, avec la volonté de partager avec son publique, touche bien à la question d’universalité », souligne Brian Dooley. Si M. Dooley salue la pertinence et le courage de l’auteure émergente, Mlle Pépin s'attellera dans les prochaines semaines à l’élaboration de sa pièce.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut