Le Trio Walden, un groupe de trois jeunes musiciens, a interprété un concert de musique classique, à cSPACE le 19 janvier. C’est un partenariat entre l’Alliance Française de Calgary et Pro Musica qui a permis de faire découvrir l’œuvre de l’artiste français Ernest Chausson.

2018 01 19 Concert AF 9

De la musique de chambre dans le nouveau monde ? Ce sont les notes composées, peu connues, par Ernest Chausson qui résonnaient à cSPACE vendredi dernier à travers un violon, un violoncelle et un piano.

L’idée est née il y a quelques mois, quand Mariette Thom, stagiaire en culture et communication à l’Alliance Française de Calgary, a découvert Calgary Pro Musica. C’est un organisme dédié au développement de la musique de chambre, qui accueille des artistes internationaux (comme l’artiste québécoise Karina Gauvin) et qui permet aux jeunes musiciens inscrits à son programme d’assister à des classes de maître. Le Trio Walden fait partie du programme de développement de Pro Musica.

“C’est lors du premier événement de « grande ampleur » à cSPACE, pour la Fête de la culture en Alberta, que le Trio Walden a joué en public et a rencontré l’Alliance Française”, confie Mariette.  C’est le début d’un projet visant à promouvoir un artiste francophone et venant agrémenter la saison musicale 2018 organisée par l’Alliance Française.

2018 01 19 Concert AF 40Le Trio

Daniel Dastoor (violon), Andrew Park (violoncelle) et Daniel Szefer (piano) sont dans un programme collaboratif entre l’Université de Calgary et le Conservatoire de Mount Royal et ont décidé d’associer leurs instruments en septembre 2016 motivés par leur amour commun de la musique de chambre. Le groupe a depuis participé à de nombreux festivals, notamment au Québec où ils ont été sélectionnés pour participer aux finales du Concours de musique du Canada à Gatineau en 2017. Ils visent désormais plus haut et souhaitent continuer à faire des festivals et des compétitions, notamment aux États-Unis dans la ville de Chicago.

Hommage à un artiste français peu connu

C’est Andrew Park, le violoncelliste, qui présente le premier morceau de Mozart. Le second, l’Andante con moto pour trio pour piano de Edvard Grieg, contraste avec le premier par ses tonalités plus variées que ce qui était considéré comme harmonieux à l’époque de Mozart. Le groupe fait part de sa volonté de créer une transition afin de préparer le public à l’œuvre d’Ernest Chausson.

C’est en français que Daniel Dastoor, le francophone du Trio Walden, présente l’artiste central de ce récital classique, Ernest Chausson. Décrit comme un étudiant en droit, mais n’ayant jamais exercé, il finit par s’inscrire au conservatoire de Paris et devient l’élève de Jules Massenet. Bien que sa participation et son échec à un concours de composition le feront quitter le conservatoire, cela l’encourragera à « montrer au monde ce qu’il peut faire et ce qu’il peut apporter de nouveau dans le cadre de la musique de chambre française. » Malheureusement, Chausson ne connaîtra pas le succès de ses contemporains tels que Debussy ou Gabriel Fauré et restera relativement méconnu du public. C’est pour cette raison que le groupe, ayant découvert le Piano Trio en Sol mineur durant un atelier par le Trio Gryphon dans les Cantons de l’Est, a décidé de continuer à faire vivre Chausson à travers ses instruments.

C’est avec un bis de la part des 70 personnes du public que le Trio Walden a terminé son concert. C’est ainsi que l’œuvre de Chausson aura permis à l’Alliance Française de Calgary d’ouvrir sa saison musicale. Deux autres concerts mettant en valeur des artistes francophones sont ainsi organisés pour février et mars et ce n’est que le début…

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut