Deadmonton; LA maison de l’horreur en Alberta

À sa quatrième édition, la réputation d’excellence du cinéma Paramount et de sa célèbre maison hantée ne fait plus l’ombre d’un doute. À Chaque mois d'octobre, des milliers d’amateurs d’épouvantes en font leur lieu de prédilection et, encore une fois cette année, une visite en vaut le détour.

Ryan Kozar a créé sa première maison hantée dans un entrepôt en 2013. « L’inspiration pour Deadmonton provenait essentiellement de mes visites d’autres maisons hantées en Colombie-Britannique» explique M. Kozar, d’entrée de jeu. « Tout le monde avait du plaisir, autant les acteurs que les participants. J’espérais recréer ce sentiment de frayeur et d’amusement, ici à Edmonton» ajoute- il.

deadmonton house

Pour ce qui est de l’amusement, force est d’admettre que l’organisation de Deadmonton peut déjà s’écrier mission accomplie en raison d’un achalandage monstre. En effet, pour les soirées de vendredi et de samedi, les courageux présents sur place devaient s’armer d’une patience remarquable. « Les temps d’attentes de vendredi et samedi soir dernier pouvaient atteindre jusqu’à 2h30. Tous nos billets Speed Pass ont déjà été vendus cette saison» mentionne le propriétaire de l’établissement.

Est-ce que le divertissement en vaut l’attente? certainement, répondront les fanatiques d’émotions fortes. «J’ai fait la maison hantée deux fois cette année. Ça va plus loin que simplement se faire peur, c’est une création artistique! » mentionne Dylan Burns, un participant présent sur place. « Je conte refaire le parcours une troisième fois, mais complètement seul, question de vivre l’expérience au maximum» rajoute, le participant d’un air enjoué.

 

Une thématique différente à chaque année

 

À chaque édition, la maison hantée du Paramount se réinvente. La précédente, intitulée «Affrontez vos peurs» se concentrait davantage sur les phobies des participants. Or cette année, les créateurs ont décidé d’aller plus loin que nos simples craintes quotidiennes pour s’aventurer davantage dans le domaine du paranormal. « Nous avons créé une histoire à propos de ce vieux concierge du théâtre Paramount qui invoque divers revenants pour faire fuir les nouveaux occupants. C’est très divertissant!» conclut Ryan Kozar.

 

Les personnes intéressées à participer à l’édition 2017 peuvent se renseigner sur le site web de Deadmonton au www.deadmontonhouse.com. Il est également conseillé d’arriver assez tôt en soirée. L’édition 2017 de Deadmonton se poursuivra jusqu’au 5 novembre.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut