Imprimer cette page

Le rock québécois à l’assaut des Prairies

Le rock québécois est à l’honneur cette semaine suite au passage de Lisa Leblanc et du groupe Les Deuxluxes, en Alberta. Après un spectacle commun au Festival Hall de Calgary, les artistes de la belle province poursuivront leur tournée dans l’Ouest canadien, armés d’une énergie emblématique et d’un style qui leur est propre.

Pourtant peu connue à l’extérieur du Québec, Lisa Leblanc tente présentement de faire sa marque en sol albertain. C’est par une performance endiablée et signée de sa main que l’artiste acadienne a su mettre le feu aux planches à Calgary, le 26 septembre dernier.


T
lisa leblanc album 1453909735oujours sur sa lancée, Lisa Leblanc a confirmé cette réussite lors de son concert au 9910 d’Edmonton. « On a toujours du plaisir quand on vient jouer à Edmonton. Nous ne sommes pas vraiment encore connus ici, mais c’est toujours plaisant de côtoyer des francophones de partout au Canada», a-t-elle mentionné en entrevue avant son spectacle.

Bien que le public fut conquis avant même d’entendre les premières notes, l’artiste acadienne a su leur rendre cet amour. Enchaînant les succès rock, la chanteuse a maintenu l’énergie de la foule à son paroxysme, alternants entre la guitare et le banjo au rythme des chansons. Puis, fort d’un impressionnant rappel, le concert s’est ensuite terminé aux petites heures du matin avec une performance acoustique de Lisa au violon, au sein même de la foule.

 

Les Deuxluxes, un rock renouvelé

Même son de cloche pour le groupe Les Deuxluxes originaire de Montréal. Bien que moins connu que leur collègue acadienne dans les provinces de l’Est, le duo rock a su séduire son public grâce à leur performance colorée. La voix riche et puissante de Anna Frances Meyer accompagnée des talents multi-instrumentistes d’Étienne Bary en font un duo à surveiller dans les années à venir.

«Historiquement, il y a beaucoup de bons rocks originaires des prairies. On a eu beaucoup de plaisir à venir jouer ici pour une première fois et soyez-en sûr, ce ne sera pas la dernière», conclut Étienne Bary en marge de sa prochaine série de spectacles en Saskatchewan.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)