Sur la route avec Sel et Diesel

De gros véhicules, une cuisine estivale et une touche de créativité. C’est ce que nous propose Sel et Diesel, la nouvelle production franco-albertaine de Far West Productions. Leur objectif ? Nous faire parcourir 10 villes canadiennes pour y découvrir les différentes cuisines de rue qui les animent.

« Dans chacun des épisodes, il y a toujours une thématique différente. Dans le premier, qui se déroule à Vancouver, l’histoire porte un peu plus sur la mécanique du camion, mais ça peut également être au niveau de la rentabilité ou encore de l’impact environnemental du véhicule », mentionne d’entrée de jeu Corey Loranger, producteur de l’émission.

 


Unis TV Sel et DieselUne industrie en pleine évolution

Bien que les ‘food trucks’ soient très présents dans l’Ouest du pays, toutes les villes canadiennes ne sont pas encore adeptes de cette cuisine décontractée. Aux dires du producteur, la culture et l’effervescence de cette industrie mobile ont vraiment commencé sur la côte Ouest, notamment dans des villes comme Portland, Seattle et Vancouver. « Plus on se déplace vers l’est, moins on observe cette culture », précise ce dernier.

 

Car si certaines villes comme Vancouver et Edmonton sont plus développées, d’autres marchés comme les villes de Québec et d’Halifax en sont encore à leurs premiers balbutiements.

 

« À Québec, il y a une quinzaine de camions-restaurants qui font partie d’un projet pilote… Ça a été plus difficile de ce côté. Les règles de l’industrie sont très différentes de ville en ville », ajoute le créateur de l’émission. La législation en matière de ‘food trucks’ est bien plus complexe dans l’Est du pays.

 

Une législation hétéroclite

Or, même si le phénomène des cuisines mobiles gagne en popularité, certaines villes et leurs restaurateurs sont parfois méfiants et tardent à embrasser la culture culinaire de l’heure.

 

« Ils craignent trop souvent de se faire voler de la clientèle ou d’être défavorisés au niveau des taxes. Au final, cela importe peu aux consommateurs », clame Corey Loranger.

 

« Les gens veulent seulement voir des trucs créatifs et une certaine compétition au niveau des prix. Ces camions amènent un grand dynamisme dans une ville et les gens pourront les découvrir grâce à l’émission », poursuit-il.

 

Pour les francophones d’ici et d’ailleurs

Bien que la première saison vienne tout juste d’être lancée, les créateurs de Sel et Diesel voient grand. En effet, après avoir déjà signé pour une seconde saison sur les ondes d’Unis TV, Far West Productions se tourne désormais vers l’ensemble de la francophonie.

 

Les saisons 1 et 2 seront présentées à TV5 monde pour une possible acquisition internationale. Si l’émission est choisie, elle sera diffusée dans 200 pays et traduite en 24 langues. On attend la suite ...

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut