Raphaël Freynet récompensé au Western Canadian Music Awards

L’auteur-compositeur-interprète, Raphaël Freynet a remporté le prix Enregistrement francophone de l’année pour son tout premier album Le monde à voir, au Western Canadian Music Awards (WCMA) tenu au Yukon arts center à Whitehorse le 23 octobre dernier, dans le cadre du festival de musique BreakOut West.

« Je suis extrêmement heureux de recevoir cet honneur. C’est un prix prestigieux puisque ce sont les gens qui travaillent dans l’industrie musicale de l’Ouest canadien qui reconnaissent mon travail dans la production de mon album », confie l’artiste.


Récompense bien méritée
Ce dernier savait qu’il était en nomination pour le gala des WCMA, mais s’était rendu à Whitehorse avec ses musiciens pour offrir deux performances dans le cadre du festival BreakOut West. « J’étais sélectionné parmi cinq artistes très méritants et que j’admire beaucoup d’ailleurs. Je n’avais aucune idée de comment les choses allaient tomber », admet Raphaël Freynet.

Le Franco-Manitobain de naissance en est à son premier album, mais voilà quelque temps déjà qu’il roule sa bosse dans l’industrie musicale partout au Canada, en France et au Mexique. Ce prix lui donne un élan pour continuer dans cette
voie. « Ce n’est qu’un début », assure l’artiste.

Le jeune homme en est justement à préparer une tournée prévue pour le printemps 2012. La production d’un deuxième album fait également partie de ses plans, mais rien n’est encore entamé à ce niveau. Raphaël Freynet s’emploiera plutôt à faire la promotion de son album Le monde à voir.

Son album
Cet album représente plusieurs années de travail pour Raphaël. « Il y avait beaucoup d’exploration pour mon album, de l’exploration au niveau de la musique, des paroles et, finalement, c’est devenu un des thèmes du disque », affirme-t-il. L’album aborde beaucoup l’idée du voyage, de la découverte, un peu de la nostalgie et des endroits où l’on se sent chez soi.

L’artiste  aura lancé son album trois fois. Le premier lancement eu lieu à Edmonton, le 10 décembre 2010, le deuxième à Winnipeg au Manitoba, le 23 février 2011, et le troisième à Montréal le 22 mars dernier.

« Il est important pour les artistes francophones de l’Ouest de se faire voir et d’essayer de percer dans l’Est du pays. C’est là que se trouve le plus gros du marché musical francophone », fait observer le musicien.

Musique indie
Raphaël Freynet est un artiste indépendant. C’est-à-dire qu’il produit son disque et assure sa distribution lui-même, sans faire affaire avec une maison de disque.

« Être indépendant c’est énormément de travail et moi je n’ai pas encore toute mon équipe alors, je fais la plupart du boulot seul », avoue le jeune
homme. Graphiste de métier, Raphaël a construit son site web promotionnel lui-même.

Il vend également des produits dérivés comme du café en grain et des t-shirts à son effigie pour diversifier ses sources de revenus. « C’est une façon créative de faire de la promotion. Je pense que le monde apprécie », avance l’artiste. C’est d’ailleurs de cette façon qu’il a trouvé des fonds pour enregistrer son album.

Raphaël Freynet accueille donc le prix des WCMA avec grand plaisir puisque, selon lui, cet honneur augmente la crédibilité de son œuvre.

« Quand on n’a pas de maison de disque, on ne se fait pas prendre au sérieux, mais de gagner un tel prix, ça monte le produit d’un cran », souligne ce dernier.

L’artiste est natif de Sainte-Geneviève au Manitoba. Il joue du piano et de la guitare et a également remporté le prix RGE-Acadie à l’édition 2009 de Contact Ouest, en Saskatchewan.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut