Imprimer cette page

Vernissage des « Miniatures »

C'est dans une ambiance du temps des fêtes qu'une trentaine d'artistes du Centre des arts visuels de l'Alberta (CAVA) ont accueilli familles, amis et membres de la communauté lors d'un vernissage, le 9 décembre dernier. Cette soirée d'ouverture avait pour but d'apprécier et de célébrer les nouvelles oeuvres de ces artistes, tout en rassemblant une partie de la communauté francophone et francophile de la région.

IMG 2638« Une grande partie dans les métiers de l'art est de le partager, d'en parler, de répondre aux questions des autres, de laisser place à la discussion », confie Daltry Rose Campbell-Lemire, assistante de galerie pour le CAVA. C'est ainsi que les artistes exposants, en grande majorité présents et présentes lors de l'événement, ont pu discuter avec les invités et donner lieu à une soirée tout à fait conviviale.

Au cours de la soirée, près de 100 personnes se sont réunies à la vue de toutes ces oeuvres. Selon Mme Campbell-Lemire, l'équipe du Centre se doutait d'une telle mobilisation lors du vernissage, étant donné les nombreux exposants. D'ailleurs, le nombre de ventes a connu un record cette soirée-là. « Pendant les deux heures, il y a eu queue au comptoir, c'était vraiment unique », se réjouit-elle. Plusieurs y ont sans doute trouvé quelques cadeaux de Noël faits à la main à offrir à leurs proches.

IMG 2647Pour cette exposition de Noël, le CAVA a voulu créer une atmosphère dynamique où chaque artiste aurait « son petit coin », comme le souligne Mme Campbell-Lemire. « On a voulu laisser la chance à l'art de s'exposer, d'être vu différemment, et je crois qu'on a bien réussi », ajoute-t-elle. Les gens présents ont semblés impressionnés par cette méthode d'installation et ne se sont pas privés pour le témoigner aux hôtes. D'ailleurs, l'aide des bénévoles a certainement fait une différence dans la préparation de l'ouverture.

Pour la communauté francophone, le Centre représente un grand besoin. « C'est très apparent que la présence du CAVA est appréciée », constate l'assistante de galerie. Selon elle, les francophiles constituent aussi une partie significative de leurs clients habituels. En effet, nombre d'entre eux ont témoigné leur reconnaissance envers cet espace, qui leur permet de s'exercer à parler sans gêne dans la langue de Molière.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)