Imprimer cette page

De l'Acadie à Fort McMurray, passant par le Cameroun

Pour clôturer la semaine nationale de l’immigration francophone, le Conseil d’accueil et d’établissement et l’ACFA de Fort McMurray ont invité la communauté locale à en apprendre plus sur deux territoires bien particuliers : l’Acadie et le Cameroun.

IMG 1552Plus d’une cinquantaine de personnes se sont réunies le samedi 5 novembre pour assister à des présentations et déguster des mets acadiens et camerounais.

Mélissa LaRose, coordinatrice scolaire communautaire à Fort McMurray, et d’origine acadienne, a présenté son territoire à tous les participants, et avait cuisiné, pour l’occasion, un bouillon aux coques et des pets de sœur.

Vincent Bonisoli, designer français installé à Fort McMurray, est ensuite venu présenter et discuter de son travail. Une présentation du Cameroun a suivi, puis tout le monde s’est retrouvé autour d’un goûter.

« Ce fut une très belle soirée, une réussite », a dit Kouamé Adie, du CAE. Les communautés acadiennes et camerounaises sont importantes à Fort McMurray, a-t-il expliqué, et « ce fut un moment important pour nous. »

Cette soirée interculturelle a d’ailleurs pu avoir lieu, a précisé M. Adie, grâce au travail de plusieurs bénévoles du CAE, de l’ACFA, et de la communauté camerounaise.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)