Les Twés : un spectacle magique

IMG 25191

Lors de la dernière édition de la Fête franco-albertaine, le mythique groupe Les Twés, fort populaire dans les années 90 et 2000, s’est réuni pour offrir aux spectateurs présents une prestation qui passera à l’histoire. Nous nous sommes entretenus avec le chanteur de la bande, Gilbert Bérubé.

Le Franco : Depuis combien de temps le groupe Les Twés n’avait pas joué ensemble?
Gilbert Bérubé : Cela faisait environ 13 ans. Nous avons arrêté progressivement en 2003 après le décès de Martin Lavoie, qui était le chanteur avec moi. On se partageait les chansons.

LF : Qu’est-ce qui vous a décidé à vous réunir le temps d’un spectacle?
GB : C’est l’organisation de la Fête franco qui nous a approchés. Leur thème était la Fête franco-rétro, alors ils nous ont demandé de participer, étant donné que nous avons fait plusieurs Fêtes franco par le passé.

 

LF : Qu’est-ce que cela vous a fait de remonter sur scène ensemble?
GB : Vraiment, je ne m’attendais pas à une telle magie. Il y a vraiment quelque chose de spécial qui s’est passé. Tous les musiciens étaient aussi contents d’être là que les spectateurs de nous voir là! Cette énergie était vraiment intéressante. Nous sommes contents de la réception, mais aussi du plaisir qu’on a eu à jouer nos chansons. En majorité, nous avons joué nos compositions et les gens connaissaient les paroles.

LF : Il y a aussi beaucoup de rappels…
GB : Oui!!! C’est le fun quand les gens veulent nous entendre encore!

LF : Au cours de toutes vos années de tournée, y a-t-il un souvenir qui vous a particulièrement marqué?
GB : Il y en a deux. En 1999, nous avons joué à Montréal dans une grande salle. C’était une première, nous qui sommes habitués à jouer dans des centres culturels et des sous-sols d’église. C’était vraiment intéressant. L’autre, c’est notre dernier spectacle à Red Deer, avant que Martin ait son accident…

LF : Qu’est-ce qu’on peut espérer pour Les Twés? Y aura-t-il une suite au spectacle que vous avez donné à la Fête franco?
GB : Oui, d’autres spectacles vont se placer d’eux-mêmes. Nous autres, on a vraiment aimé ça faire ce spectacle-là. Et je pense qu’il y a un besoin dans la communauté. Alors on fera le Carnaval de Saint-Isidore.

LF : Que pensez-vous de la relève musicale dans l’Ouest?
GB : C’est vraiment fort! Le CDM est vraiment engagé et commence le développement musical dans les écoles, alors c’est vraiment intéressant d’entendre ce qui se passe.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Plus dans cette catégorie :

Aller au haut