Imprimer cette page

À la découverte de la francophonie d’un océan à l’autre

Pendant les 3 prochains mois, Francis Groulx, étudiant au baccalauréat en communication et marketing de l’Université de Sherbrooke, parcourra le Canada pour réaliser des entrevues sur la francophonie hors Québec dans le cadre du projet Parcours Franco-Canada. Sa première destination : l’Alberta ! Voici le portrait d’un jeune homme téméraire qui a décidé de faire découvrir la francophonie canadienne aux francophones.  C’est à bord de sa vieille Pontiac Sunfire que Francis Groulx et son caméraman Nathaël Michaud sillonneront d’un océan à l’autre l’autoroute transcanadienne cet été. En effet, ils visiteront 10 provinces et territoires, soit l’Alberta, la Colombie-Britannique, les Territoires du Nord-Ouest, le Yukon, la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario, l’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. Ils termineront leur périple en Gaspésie. Pendant ces trois mois, le duo parcourra plus de 23 000 km, découvrant les provinces et les différentes communautés francophones à travers de multiples activités et expériences.

À l’origine, cet ancien étudiant en cinéma voulait participer à une session d’études à l’étranger. Sa candidature ayant malheureusement été rejetée, ce passionné de voyages voulait malgré tout effectuer un projet de grande envergure. C’est en discutant avec le producteur de la compagnie de production Les Films Agoodah Inc. que l’idée de réaliser des entrevues sur la francophonie hors Québec a germé. Le Parcours Franco-Canada était né ! Ce projet est une initiative unique dans le but d’unir les francophones du pays. « Mon but est de donner le goût aux francophones de découvrir les autres communautés francophones du Canada. Par exemple, un francophone de l’Alberta ne sait peut-être pas qu’au Yukon, plus de la moitié de la population est francophone. » Le financement du projet provient en grande majorité de commanditaires.


La première destination du duo a été l’Alberta. Francis avoue avoir été agréablement surpris par l’accueil chaleureux des Albertains : « Dès notre arrivée, les Albertains, autant francophones qu’anglophones, nous ont fait sentir les bienvenus. Ce sont ces rencontres et ces moments privilégiés qui resteront parmi nos plus beaux souvenirs de voyage. » L’horaire est bien ficelé, surtout quand on comprend que ces deux Québécois ne passeront que 10 jours dans chaque province ou territoire. Découvrir l’Alberta et tout ce qu’elle recèle en si peu de temps relève de l’exploit. Entre une visite au village ukrainien d’Edmonton, un parcours de luge au Parc olympique de Calgary ou un arrêt au site de Drumheller pour voir les dinosaures fossilisés, les gars ont quand même pris le temps de dévier leur route vers Lac La Biche pour assister au spectacle de Radio Radio. « Cette halte a été mon coup de cœur, mentionne Francis. Nous n’avions pas prévu nous y arrêter, mais parfois les plus belles surprises sont celles qui ne sont pas planifiées. » Pour se préparer à ce voyage, Francis a effectué de nombreuses recherches sur les communautés francophones du Canada. Il a entre autres découvert une application cellulaire CanadaOuest en français, un guide développé par le Corridor touristique francophone de l’Ouest (CTFO). Cette application regroupe une multitude de services et d’établissements en français disponibles dans les provinces de l’Ouest canadien.

Derrière sa caméra, Francis rencontre des intervenants des différents organismes francophones afin de découvrir les particularités de chaque région. Ces ambassadeurs transmettent leur culture locale et leur histoire francophone tout en faisant découvrir des lieux significatifs de la francophonie. Ce fut le cas par exemple à Calgary, où le Parcours Franco-Canada a réalisé une entrevue dans l’ancien village francophone Rouleauville avec des représentantes du Conseil de Développement Économique de l’Alberta (CDÉA). À Jasper, il a rencontré l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) afin de connaître et de promouvoir les services et activités francophones qui ont lieu dans le Parc national de Jasper.

Il faut une bonne dose de curiosité, de courage et de détermination pour se lancer dans un tel périple. La prochaine destination du Parcours Franco-Canada sera la Colombie-Britannique. Toutes les entrevues réalisées au cours du projet Parcours Franco-Canada seront disponibles sur la webtélé au printemps 2016. D’ici là, vous pouvez suivre en temps réel les aventures de ces voyageurs sur la page Facebook du Parcours Franco-Canada. C’est un bon moyen d’en connaître plus sur les francophones de partout au Canada !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)