Douze films en français projetés gratuitement à Edmonton


Du 7 au 25 mars, l’Alliance française propose de découvrir une douzaine de films récents en langue française dans différents lieux d’Edmonton. Un Festival du film francophone entièrement gratuit et avec des sous-titres pour les anglophones.

« L’idée, c’est de partager la passion du cinéma et la culture francophone, explique Leticia Gomez, membre du conseil d’administration de l’Alliance française d’Edmonton (AFE) et étudiante en éducation. On veut vraiment rejoindre tout le monde, aller au-delà de la communauté francophone de Bonnie Doon. »

Pour atteindre cet objectif, l’AFE organise son deuxième Festival du film francophone dans plusieurs endroits : à l’Alliance française et au Campus Saint-Jean, comme l’année dernière, mais aussi à la bibliothèque municipale, à la Galerie d’art de l’Alberta et au campus nord de l’Université de l’Alberta.


Des lieux variés, donc, mais aucune salle de cinéma. « On a essayé. Le problème, c’est qu’on a un très petit budget, moins de 2000 $. Le Garneau et le Princess nous demandaient une somme considérable pour louer la salle et comme on ne voulait pas faire payer les entrées... », raconte Leticia.

Si l’Institut français a gracieusement fourni quelques films – Landes, Une Place sur la Terreet Les Neiges du Kilimandjaro–, l’AFE a dû débourser de l’argent pour obtenir les droits des autres longs métrages. « Le choix des films de l’Institut français reste assez limité pour le Canada, car à cause du Québec qui est francophone, les compagnies de distribution estiment qu’il y a un marché potentiel et refusent de céder leurs droits, détaille Anthony Bertrand, le directeur exécutif de l’Alliance française. Si bien que pour avoir les droits de diffusion d’un plus grand nombre de films, et ainsi avoir un choix plus large, il faut s’acquitter de droits de diffusion auprès d’une société qui les gère au Canada. Cette licence coûte assez cher pour notre petite association… » Il faut ensuite acheter les DVD.

Parmi les projections à ne pas manquer, Les Recettes du Bonheurraconte l’ouverture d’un restaurant indien dans le sud de la France. « Une des professeurs de l’Alliance française est d’origine indienne donc elle va organiser quelque chose en plus… Je crois qu’elle va cuisiner ! », annonce Leticia Gomez.

La programmation propose une douzaine de films allant du drame historique (l’excellent Michael Kohlhaas, dans lequel Mads Mikkelsen parle français) à la comédie populaire (Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, plus gros succès au box-office français en 2014) en passant par le conte (Le Jour des Corneilles, un superbe film d’animation pour toute la famille).

Crédit photo : © Polyband
 



Programme détaillé

 

Une Place sur la Terre, 2013, comédie dramatique française avec Benoît Poelvoorde (7 mars à 19h, bibliothèque municipale Stanley A. Milner)

Les Recettes du Bonheur, 2014, comédie dramatique américaine de Lasse Hallström (8 mars à 19h, Alliance française d’Edmonton)

Belle et Sébastien, 2013, film d’aventure français de Nicolas Vanier adapté du feuilleton télévisé des années 60 (9 mars à 18h30, Alliance française d’Edmonton)

Landes, 2013, drame français avec Marie Gillain, Jalil Lespert et Miou-Miou (12 mars à 19h, Campus Saint-Jean)

Michael Kohlhaas, 2013, drame historique franco-allemand avec Mads Mikkelsen (13 mars à 19h, campus nord de l’Université de l’Alberta, salle A-141, Arts and Convocation Hall)

Le Jour des Corneilles, 2012, animation, conte avec les voix de Jean Reno, Lorànt Deutsch et Isabelle Carré (14 mars à 15h, Alliance française d’Edmonton)

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, 2014, comédie française avec Christian Clavier et Chantal Lauby (18 mars à 19h, campus nord de l’Université de l’Alberta, salle A-141, Arts and Convocation Hall)

Les Mots qui Dansent, 2014, documentaire canadien sur des artistes sourds et muets (19 mars à 19h, Alliance française d’Edmonton)

Les Neiges du Kilimandjaro, 2011, drame français de Robert Guédiguian avec Jean-Pierre Darroussin (20 mars à 19h, bibliothèque municipale Stanley A. Milner)

Monsieur Lazhar, 2011, comédie dramatique canadienne de Philippe Falardeau (21 mars à 19h, campus nord de l’Université de l’Alberta, salle A-141, Arts and Convocation Hall)

Jack et la Mécanique du Cœur, 2014, animation,  film d’aventure franco-belge avec les voix de Mathias Malzieu, Olivia Ruiz et Grand Corps Malade (22 mars à 14h, Alliance française d’Edmonton).

Séraphine, 2008, biopic franco-belge avec Yolande Moreau (25 mars à 18h30, Galerie d’art de l’Alberta)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut