Imprimer cette page

Le carnaval de Saint-Isidore prend possession du nouveau centre culturel [avec diaporama]

Institution de la région de Rivière-la-Paix, le Carnaval de Saint-Isidore tenait sa 33e édition du 13 au 15 février, à l’intérieur et tout autour du nouveau centre culturel.

« Maintenant, on peut travailler tous ensemble sans se piler sur les pieds ! », explique Chantal Monfette, présidente du Carnaval de Saint-Isidore et du Conseil scolaire Nord-Ouest. En effet, grâce au nouveau centre culturel, les bénévoles disposent de beaucoup plus d’espace pour organiser le fameux carnaval qui fêtait son 33e anniversaire du 13 au 15 février. L’an passé, la fête n’avait duré qu’une seule journée à cause des travaux du centre mais celui-ci est désormais presque terminé (l’inauguration devrait avoir lieu au mois de mars).

Toute la semaine précédant le carnaval, quelque 700 élèves francophones ont découvert certaines activités en avance telles que la dégustation de tire sur la neige ou les balades en traineau en compagnie du conteur Roger Dallaire.


Le centre déguisé en aéroport

Le vendredi soir, l’ouverture officielle des festivités a été un peu perturbée par le mauvais temps mais la météo a fini par s’améliorer. Un feu d’artifice long de 20 minutes et la troupe Circus of Hell ont ainsi pu illuminer la nuit. L’intérieur du centre culturel ressemblait à s’y méprendre à un aéroport avec son guichet d’enregistrement, son portique-scanner et ses immenses hublots d’avion. « C’est tous des matériaux rudimentaires. On a fait ça sur quatre ou cinq fins de semaines », explique Olivier Bergeron, un des bénévoles qui avaient carte blanche pour construire des décors sur le thème « bon voyage » choisi par le comité de carnaval.

Le samedi, les familles et les écoliers ont déboulé en masse sur l’« aéroport » de Saint-Isidore. De très nombreuses activités leur étaient proposées sous le soleil : une course type « Amazing Race », un concours de sculptures sur glace (l’équipe du Franco a réalisé un beau crapaud mutant), un concours de sciage de troncs d’arbre, un labyrinthe de paille, une piste de curling, des descentes en luge, un babyfoot humain... sans oublier les différents stands de nourriture, avec tourtière, poutine et compagnie.

Un concours de chant familial

Nouveauté de cette 33e édition, le concours de chant ‘‘Un air de carnaval’’ permettait à des familles de s’affronter sur la grande scène du gymnase. Les Bergeron et les Maisonneuve-Lavoie n’ont pas pu être départagés et ont dû diviser en deux le prix de 1000 $. Les spectateurs pouvaient eux aussi pousser la chansonnette pendant des sessions de karaoké. Les simples mélomanes étaient quant à eux invités au Gazébar – un second bâtiment en bordure de forêt – pour écouter Paul Cournoyer ou encore le groupe Motel 72. La troupe de danse locale des Plein Soleil ajoutait une touche folklorique à la fête.

En tout, 1500 passes ‘‘fin de semaine’’ ont ainsi trouvé preneur, ce qui exclut tous les enfants de moins de 5 ans, pour qui l’entrée était gratuite. Une affluence équivalente aux précédentes éditions.

« Ce que j’aime le plus, c’est de voir tous les sourires », confiait Chantal Monfette samedi après-midi, visiblement satisfaite de l’affluence. Beaucoup d’anglophones se sont d’ailleurs laissé séduire... Le lendemain, un brunch et la messe concluaient paisiblement le carnaval.

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)