Le prix CHFA de la chanson albertaine est remis depuis 1997 à des personnes qui ont contribué ou contribuent encore à l’épanouissement et à la visibilité de la chanson d’expression française en Alberta. Le 21 mai dernier, dans le cadre de Polyfonik 22, ce prix a été décerné à Jason Kodie.

Quand on l’a appelé pour lui annoncer que le prix CHFA allait lui être remis, Jason Kodie a été très surpris. « Dans mon entourage, on m’a dit qu’il était temps, que je le méritais. Mais moi, quand on m’a appelé pour me dire que j’allais l’avoir, j’étais sûr que c’était une blague », se souvient-il.

 

Ce prix est pour l’artiste « le plus beau compliment qu’aurait pu me faire la communauté francophone, qui m’a si bien accepté. » Cependant, il ne s’agit pas d’un tremplin plus que d’un couronnement pour sa carrière.

 

La Cité francophone accueille un nouveau venu au 3e étage de la Phase II, le Centre culturel francophone de l’Alberta (CCFA). L’organisme fondé par Godfrey Mulhuile sera officiellement inauguré le 18 juin prochain, au Grand Salon du Campus Saint-Jean.

Si le CCFA est né, c’est que, d’après M. Mulhuile, « il y a un manque à combler dans la promotion et la diffusion de la culture franco-albertaine, puisque ses produits ne sont pratiquement connus qu’ici. C’est pour créer le rayonnement et l’essor de cette culture à travers les nouvelles technologies que j’ai créé l’organisme ».

Le vendredi 6 mai avait lieu l’ouverture officielle de la galerie des Professionnels francophones en arts visuels de l’Alberta (PAVA), une initiative de la Société francophones des arts visuels de l’Alberta (SAVA).

 

La nouvelle galerie, située dans le quartier Strathearn à Edmonton, devait à l’origine du projet occuper un local de La Cité francophone. Le lieu y avait d’ailleurs été réservé, mais les négociations entre La Cité et la Société des arts visuels n’ont pas abouti.

  

« En deux ans à peine, nos travaux de réflexion ont abouti à la restructuration complète du RAFA », a annoncé la présidente du Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA), Josée Thibeault, dans son mot d’ouverture du Forum des arts et de la culture qui s’est tenu les 6 et 7 mai à Edmonton. Les deux journées du Forum ont attiré cette année une moyenne de 45 personnes par jour.

Entre mai 2009, date de début des travaux de restructuration, et mars 2011, le RAFA s’est littéralement métamorphosé, en plus de déménager dans la phase II de La Cité francophone. L’année 2010-2011 a été, entre autres, le berceau d’associations enrichissantes pour la communauté des artistes francophones. L’acquisition par le RAFA d’une structure de formation professionnelle a d’ailleurs été rendue possible grâce au nouveau partenariat qu’il a développé avec le Conseil de la culture de l’Estrie du Québec (CCE). Le Portail virtuel de formation professionnelle continue, qui avait été dévoilé plus tôt cette année, a été exposé de long en large aux participants du Forum.

Page 21 sur 21
Aller au haut