Environ 35 personnes ont assisté à l’assemblée générale annuelle (AGA) du Regroupement artistique francophone de l'Alberta (RAFA), le 12 mai dernier à Edmonton, qui clôturait le Forum des arts et de la culture.

L’organisme présente un bilan annuel positif avec surplus financier de quelque 9000 $ sur un budget de 472 000 $ pour cette année. Une nette amélioration par rapport à l’exercice financier 2011,durant lequel le RAFA avait essuyé un déficit de près de 10 000 $ sur un budget de 441 500 $.

L’UniThéâtre présente Exils, de Robert Bellefeuille et Philippe Soldevilla du 10 au 13 mai, dans une mise en scène de Bernard Salva.

Le texte dynamique qui alterne entre burlesque et gravité, relate l’histoire de deux jumelles biologiques qui, ne connaissant pas l’existence l’une de l’autre, partent à la quête de leurs origines et de leurs parents biologiques. Cette aventure les mènera à découvrir leurs identités propres à travers les différentes communautés francophones qui peuplent l’Amérique du Nord. « L’histoire est un puzzle qui, heureusement, se résout à la fin », avance le metteur en scène.

Près d’une soixantaine de francophones et francophiles se sont rassemblés à La Cité pour la première édition du volet francophone du Festival de poésie d’Edmonton, le 26 avril dernier. Bienvenue au French Twist.

Une soirée bilingue et volubile amorcée sous un moment de silence proposé par Pierrette Requier, poète et représentante littéraire du Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA). « Pour tous ceux et celles qui ont perdu leur langue. Parce qu’on le prend souvent pour acquis, mais c’est un grand privilège que de pouvoir s’exprimer dans notre langue », tenait à souligner Mme Requier pour qui le français est une langue retrouvée.

Le Winspear Centre vibrera aux sons de deux des meilleures chorales canadiennes le 8 juillet prochain. Les choristes albertains de John Brough uniront leurs voix à celles de leurs homologues québécois pour la présentation du thème des Choralies 2012 « Toi, moi, tout un monde! »

C’est ce qu’ont annoncé les organisateurs des Choralies Edmonton 2012, le 30 avril dernier, lors du dévoilement officiel de la programmation de ce festival qui se déroulera, rappelons-le, du 8 au 15 juillet prochain.

Professeure émérite de littérature à l’Université de l’Alberta et écrivaine, Claudine Potvin a livré sa plus récente création lors d’un Cabaret d’auteurs présenté par le Centre de littérature canadienne (CLC), le 16 avril dernier à l’Art Gallery of Alberta, où se sont réunies près de 115 personnes.

Introduite par le maitre de cérémonie, le journaliste et écrivain francophile Todd Babiak, Mme Potvin a lu La nuit appartient à Éléonore, un conte de fées du Montréal contemporain dans lequel on retrouve une touche médiévale, des thèmes féminins, des félins et une poésie imagée, que plusieurs francophones et francophiles ont pu apprécier.

Le Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA) a dévoilé, à la mi-mars, ses finalistes pour ses deux Prix d’excellence annuel.

Pour une deuxième année consécutive, c’est le public qui est invité à voter, par Internet, pour déterminer qui sera le récipiendaire pour le Prix Sylvie Van Brabant en création artistique et pour le Prix Martin-Lavoie en promotion artistique.

La tournée canadienne de la pièce La Liste de Jennifer Tremblay s’arrêtera à L’UniThéâtre d’Edmonton du 22 au 25 mars prochains. La comédienne a beau approché de la 100e représentation, Sylvie Drapeau ne se lasse pas de personnifier cette femme qui incarne en elle, un mal moderne.
 

« C’est une histoire universelle, humaine. Cette femme s’adresse directement au public en disant J’ai tué ma voisine. C’est comme si elle disait au début, vous pouvez me juger ou me condamner, mais laisser moi vous raconter », expose Mme Drapeau.

« Moi, je crois dans les arts. La musique c’est un art social qu’il faut partager. Ça n’apporte que du bien dans une communauté. C’est de la beauté », s’exclame le fondateur du Galala, le musicien Pierre-Paul Bugeaud.

Ce qui avait débuté comme un petit spectacle pour la fête des Mères au printemps 1998 est rapidement devenu un évènement incontournable des jeunes artistes francophones d’Edmonton. Après quelques éditions seulement, devant l’envergure que prenait le projet, M. Bugeaud a dû lancer un appel pour recruter des bénévoles et former un comité afin de mener à terme le projet.

Le Campus Saint-Jean (CSJ) offrira, à compter de septembre 2013, une nouvelle majeure de 30 crédits en étude théâtrale.

En ce moment, les étudiants qui désirent s’instruire sur cette forme d’art peuvent effectuer une mineure en études théâtrales et participer aux évènements ponctuels organisés par le Théâtre au Pluriel, qui est la scène du CSJ. En 2007, Patrimoine canadien, l’Association des compagnies de théâtre de l’Ouest et l’Association des théâtres francophones du Canada avaient manifesté leur désir de voir se développer des programmes francophones de formation théâtrale dans l’Ouest.

Le pianiste compositeur Yves Léveillé et ses musiciens seront en spectacle à Calgary le 10 février, à Edmonton le 11 février, et finalement à Medicine Hat le 12 février, pour faire la promotion du dernier album du jazzman québécois, Chorégraphie.

« L’album est sorti fin 2010, mais nous n’avions pas eu l’occasion de venir dans l’Ouest canadien donc c’est notre chance, cette fois-ci de faire la promotion de l’album de ce côté du pays », explique l’artiste qui visitera l’Alberta pour une troisième fois en carrière.

Page 19 sur 21
Aller au haut