À la suite de l’annonce faite le 15 octobre dernier concernant le développement d’une politique de services en français, le gouvernement provincial a lancé une série de consultations auprès de la communauté francophone. Trois sessions ont déjà eu lieu, et ont notamment fait ressortir le fort besoin de reconnaissance de la communauté.

Samedi 15 octobre 2016 : la communauté francophone n’est pas prête d’oublier cette journée. C’est un moment historique qui s’est déroulé sous les yeux grand ouverts des membres de la communauté.  Après des années de déni de la part du précédent gouvernement conservateur, l’élaboration d’une politique de services en français est une ouverture inespérée. Mais après la joie, place au questionnement. Une politique est-elle plus adéquate qu’une loi ? Et si oui, pourquoi ? Réfléchir pour mieux agir, être mieux représenté, tels seront les enjeux des prochaines consultations prévues pour la fin du mois d’octobre.

Aller au haut