Le Bureau de la recherche du Campus Saint-Jean (CSJ) a présenté, le 26 janvier, la première conférence et dialogue intitulée Immigration francophone dans les territoires et l’ouest canadien : réalités et perspectives après 10 ans d’accueil et de service. Cette conférence financée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, (IRCC) a permis de faire non seulement le point sur la situation, mais aussi de mettre en avant certains questionnements sur l’avenir de l’immigration, notamment celle qui a trait à l’Alberta.

IMG 4339ok

Organisée le samedi 29 octobre dernier par le Centre d’accueil et d’établissement Alberta-Nord (CAÉ), la Journée d'accueil des nouveaux arrivants (JANA 2016) a pu recevoir près de 300 immigrants venant d'un peu partout dans le monde.

En septembre, il n’y a pas que les étudiants qui se préparent à la rentrée. Beaucoup de familles nouvellement débarquées à Edmonton doivent apprendre à cheminer et à grandir dans leur nouvel environnement. Pour les aider à surmonter ce défi de taille, ces nouveaux arrivants peuvent compter sur la SONA, organisée en partenariat par le Centre d’accueil et d’établissement (CAÉ) et le Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN). Compte-rendu.

Equipes TournoiC’est dans le cadre de la semaine de la diversité canadienne, que le premier tournoi de soccer en salle francophone, communément appelé le futsal,  a eu lieu à la Cité des Rocheuses de Calgary. Premier tournoi bilingue, cette initiative a permis de développer mais aussi, de promouvoir la francophonie en invitant les différentes communautés à jouer. Le Franco y était !

 

Pari réussi ! C’est dans le gymnase de l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys que s’est déroulée ce samedi 7 novembre la première édition du Tournoi Futsal des Nations de Calgary. Organisé par le Calgary Olympic FC (COFC), ce premier tournoi s’est intégré dans la Semaine nationale de l’immigration francophone. Une occasion de célébrer la création du premier club bilingue de l’ouest Canadien.

À L’occasion de la Semaine nationale de l’immigration francophone du 1er au 7 novembre, c’est aussi l’occasion pour les nouveaux arrivants de connaitre les aides et les services auxquels ils ont droit. La reconnaissance des acquis peut poser parfois problème dans le processus d’intégration sur le marcher du travail.  Certains en témoignent !

 Une diversité qui nous unit, tel est le slogan de la Semaine nationale de l’immigration francophone créée par la Fédération des communautés francophones et acadienne. Si la francophonie grandit, il n’est cependant pas toujours aisé de travailler directement dans son champ de compétence quand on arrive au Canada.  

12202215 10153774990753885 1193596268 n 1Ce samedi 31 octobre, dans le contexte de la semaine de l’immigration Francophone, le centre d’accueil et d’établissement (CAE) d’Edmonton a organisé une journée à la Cité francophone. Cet évènement souligne la présence des derniers arrivants, arrivés de 2014 à octobre 2015.  C’est, d’après Kaji-Ngulu Béda, coordonnateur des services d’intégration de l’association CAE et organisateur, le moment qui ouvre la semaine de l’immigration francophone pour la communauté.

 

« Nous sommes une communauté francophone minoritaire et la communauté s’enrichit de nouveaux membres. Il y a un nouveau monde de l’immigration à Edmonton. Que ce soit des individus du monde ou des autres provinces du Canada », souligne monsieur Béda.

 

Plus de 400 personnes se sont inscrites à l’occasion de la journée de la diversité canadienne et plusieurs activités leur étaient proposées. Les organismes communautaires ont donc ouverts des stands, afin de favoriser un contact direct avec les nouveaux arrivants francophones. Le but étant de leur offrir des opportunités d’intégration en les informant de leurs droits et des services mis  à leur disposition.

 

Un séminaire a été organisé et, c’est sous forme d’atelier que l’histoire de la communauté francophone en Alberta et de ses enjeux a été abordée. Puis, des visites d’associations culturelles  et enfin un grand rassemblement se sont également tenus. Le maire Don Iveson s’est déplacé pour l’évènement et a glissé quelques mots à cette occasion. Cette journée s’est cloturée avec une série de spectacles de chants et de danses des différentes communautés culturelles et francophones.

 

12188473 10153774990843885 1695089446 nToutes ces activités visaient à célébrer la diversité culturelle de la communauté francophone en Alberta. « Durant la semaine, puisque l’immigration est l’affaire de tous, nous voulons célébrer notre diversité culturelle francophone et accueillir les nouveau arrivants. Nous voulons souligner leur présence et créer des liens entre les nouveaux membres de la communauté francophone d’Edmonton », nous rappelle le coordonnateur des services d’intégration de l’association.

 

D’après lui, pour qu’il y ait de la facilité dans l’intégration des nouveaux membres et pour créer un sens d’appartenance à une communauté, il faut les aider à donner le meilleur d’eux-mêmes en participant aux activités communautaires. 

 

Ce rassemblement aura encore lieu l’année prochaine pour faciliter l’accueil des prochains arrivants francophones.

 

Photos: Sarah Chériet

 

 

 

Le Réseau en immigration francophone de l’Alberta (RIFA) a proposé de nouveaux axes stratégiques lors de son atelier au Congrès annuel de la francophonie, le 18 octobre dernier. Ce fut l’occasion également de recevoir une rétrospection de différentes voix des communautés immigrantes et d’accueil d’Edmonton.

 

En 2010, l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) a entrepris des consultations communautaires auprès de tous ses partenaires pour trouver des manières d’engager les communautés ethnoculturelles au sein de la communauté franco-albertaine. En 2011, le Réseau en immigration francophone de l’Alberta (RIFA) a officiellement été créé, constitué de 33 membres qui se rencontrent régulièrement afin de mettre en œuvre la stratégie 2030 dont le but est, ultimement, « la construction d’une société plurielle de langue française en Alberta ».

Dans le cadre d’une visite à Winnipeg le 9 septembre, le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada Chris Alexander s’est engagé à lancer des consultations au cours des prochains mois pour augmenter le nombre d’immigrants francophones en dehors du Québec. Seront consultés : des représentants des communautés francophones, des provinces et des territoires, des fournisseurs de services d’établissement, d’autres ministères et des employeurs.

« Nous continuerons à travailler avec nos partenaires afin d’attirer des immigrants d’expression française qui possèdent les compétences dont notre marché du travail et notre économie ont besoin », a précisé le ministre Alexander (en photo avec Marie-France Kenny, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne).

Page 2 sur 2
Aller au haut