Le 25 avril dernier, le Ministère provincial des services à l’enfance a étendu un programme de subventions à 100 établissements de garderie en petite enfance. De ce nombre, neuf reviennent à la communauté francophone, dont 24 places à la nouvelle garderie Les Petits boucs. Située à l’école Nouvelle Frontière à Grande Prairie, elle offrira dès le mois de septembre des services de garde de qualité, avec des frais maximums de 25 $ par jour.

Les Petits boucs

La crèche La Petite Academy a officiellement ouvert ses portes ce lundi 13 août à Edmonton dans le quartier de Bonnie Doon. Pouvant accueillir jusqu’à 40 enfants, elle possède une originalité : les activités et la structure sont bilingues ! Pleine à 50 % dès le premier jour, La Petite Academy a déjà la cote.

lapetite academy3

La journée portes ouvertes de la garderie francophone Les petits oursons de St-Paul a eu lieu dimanche 4 juin 2017 de 10h à 14h. Une quarantaine de personnes, parents et enfants, est venue visiter le centre qui accueille les petits de un à quatre ans.

Une étude conduite par la Société des parents pour léducation francophone (SPEF) de Canmore révèle une importante demande pour un service de garderie francophone estival.

La SPEF de Canmore a reçu 25 réponses positives à son sondage sur l’intérêt de prolonger le service de garderie préscolaire actuel au-delà de l’année scolaire. « On travaille sur le projet d’une garderie l’été pour les 3-5 ans depuis les quatre dernières années », exprime d’entrée de jeu la vice-présidente de la SPEF, Geneviève Poulin. Une garderie préscolaire a en effet été lancée il y a deux ans pour les parents qui désiraient un service de garde après les heures de prématernelle. « Plusieurs des parents qui utilisent ce service à temps plein nous ont demandé si on pouvait faire quelque chose pour l’été », témoigne Mme Poulin.

Grâce à ce sondage, la SPEF peut maintenant aller de l’avant : le ratio de six enfants par jour pour une éducatrice devrait être rempli et ainsi assurer une viabilité du projet pour l’été 2015. Sept des répondants sont cependant extérieurs à la communauté scolaire francophone de Canmore. La SPEF souhaite vérifier leur statut d’ayant droit pour continuer d’appliquer leur politique en place actuellement au niveau préscolaire. Cependant, il se pourrait que certaines exceptions soient faites. « L’important, c’est que ce soit un service qui desserve en majorité notre communauté francophone », maintient la vice-présidente.

Aller au haut