Le 7 aout dernier, au lendemain de la troisième démission de l’ancienne première ministre de l’Alberta, Alison Redford - cette fois à titre de députée pour la circonscription Calgary-Elbow - le vérificateur général de l’Alberta a rendu son rapport sur les dépenses du cabinet de la première ministre et le service de transport aérien de l’Alberta (ATS). 
 
« La première ministre Redford et son bureau on fait un usage inapproprié de fonds publics » : c’est avec cette phrase que le bureau du vérificateur général (VG) entame la longue liste de conclusions du rapport demandé par Mme Redford elle-même en mars 2014, alors qu’elle était toujours la première ministre de l’Alberta, chef du parti progressiste-conservateur de l’Alberta et députée pour Calgary-Elbow. 
 
« De façon constante, les documents fournis par la première ministre et son entourage n’ont pas été en mesure de démontrer que l’usage qu’ils avaient fait des fonds publics était raisonnable et adéquat, notamment en ce qui a trait à certains voyages, à l’utilisation de biens publics [les avions gouvernementaux] et des choix d’hébergement », a expliqué le vérificateur général, Merwan N. Saher, en conférence de presse. (traduction libre)
Aller au haut