Surpopulation étudiante, zonage inapproprié, librairie et gymnase absents, les 6 établissements que forment l’école Saint-Vital de Beaumont ne répondent plus aux besoins de sa population étudiante. Armée de parents attentionnés et d’une volonté de fer, la direction tente toutefois d’améliorer la situation au profit de ses élèves.

puzzle4La ville de Calgary contrairement à la capitale albertaine, ne possède pas à l’heure actuelle un espace suffisamment grand pour accueillir l’ensemble des organismes francophones de la ville. À l’inverse de la cité francophone à Edmonton, les organismes de Calgary sont éparpillés, compliquant ainsi l’accès de leurs services aux francophones. Suite à une demande du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), le CIP (Community Initiatives program) a octroyé une subvention de 56 000 dollars afin de réaliser une étude de faisabilité pour bénéficer de services administratifs centralisés.

“Quand la Cité des Rocheuses a été construite il y a bientôt vingt ans, il y avait eu un manque d’argent pour pouvoir étendre le projet. On aurait dû avoir une Cité des Rocheuses bien plus grande ” mentionne Hervé Stéclebout, directeur de l’organisme. Le manque de centralisation des organismes francophones est un besoin de plus en plus criant au sein de la communauté. “La croissance des immigrants et migrants francophones en Alberta était de 18% en 2015. Il s’agit de la plus grande croissance d’une communauté en Alberta” souligne Nicole Buret, présidente de l’ACFA régionale de Calgary.

Aller au haut