Cette année, le congrès annuel de l’Association de la presse francophone (APF) s’est tenu à Regina et a abordé le sujet épineux : quel avenir pour les journaux si le format papier était amené à disparaître ? Peur injustifiée ou anticipation d’un phénomène inexorable, de nombreux ateliers ont abordé le sujet du tournant numérique. Un phénomène qui est déjà en route…

« Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître » : la chanson de Charles Aznavour fait écho à une époque, la nôtre, où les médias papier pourraient un jour être amenés à disparaître. Le journal version papier deviendra-t-il un vestige de notre passé que l’on ira voir dans un musée ? En attendant, certains journaux périclitent. Un phénomène qui touche de près les journaux francophones minoritaires au Canada actuellement.

Aller au haut