Forte de sa longue expérience dans la francophonie albertaine, et plus particulièrement de son implication dans le domaine de l’éducation et de la santé sur Calgary, Nicole Buret souhaite plus de représentativité des régions au sein de l’ACFA provinciale. Elle milite aussi pour un bilinguisme inclusif qui permettrait à la francophonie albertaine de poursuivre sur la voie de la réussite.

Andrzej Wilczewski n’est pas connu du grand public mais entend bien tirer parti de sa position d’outsider. Souhaitant apporter du sang neuf et bousculer l’ordre établi qu’il juge archaïque, le candidat milite pour que la langue française rayonne dans la province et que les francophones obtiennent de vrais services adaptés à leurs besoins.

Marc Arnal a côtoyé bien des chefs de file de la francophonie albertaine. Il entend désormais à son tour reprendre le flambeau et continuer leur travail. Grâce aussi à une longue expérience dans l’enseignement et la fonction publique, le candidat souhaite s’inscrire dans la continuité de ses prédécesseurs pour affirmer sa vision de la francophonie.

Membre du Conseil d’administration de l’ACFA provinciale depuis deux ans, Alex V. Bossé ne veut plus être simple spectateur. Le candidat souhaite changer radicalement la culture de l’organisme. Il appelle à plus de dialogue et entend instaurer une approche plus participative et démocratique.

Aller au haut