Hommage au « héros canadien » Louis Riel

Dimanche 16 novembre à Edmonton, dans la rotonde principale de l’Assemblée législative, la Métis Nation of Alberta a rendu hommage à Louis Riel, grand défenseur des droits des Métis. Pour s’être rebellé contre le gouvernement canadien, il fut condamné à mort et pendu à Régina en 1885, à l’âge de 41 ans.

Différents invités se sont succédé à la tribune, devant une petite assistance. Joseph Pimlott, le vice-président de la Métis Nation of Alberta, a incité le public à « se rappeler Louis Riel pour le sacrifice qu’il a fait pour nous offrir une vie meilleure ». L’entrainant hymne métis a ensuite retenti dans la rotonde.

Gene Zwozdesky, le président de l’Assemblée législative, a rappelé que cette journée avait le double objectif de « commémorer et célébrer » la culture métisse et l’héritage de Louis Riel dont il a d’ailleurs repris une citation : « I have nothing but my heart and I have given it long ago to my country. »


Par la suite, David Dorward (photo ci-dessous), en tant que ministre associé aux Relations avec les autochtones, a rendu hommage à tous les Métis albertains, qu’ils soient avocats ou plombiers, les assurant du soutien du premier ministre Jim Prentice.

 


Le député de l’opposition officielle Blake Pedersen a souligné que Louis Riel s’était « battu pour ce qu’il savait être juste ». Représentant de l’opposition néo-démocrate, Deron Bilous a décrit un « héros canadien » qui réclamait simplement plus de « justice dans l’éducation, la santé et les services sociaux ».

Jean Johnson, le président de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), a salué les compétences de leadership de Riel, à savoir une vision et le courage  de se battre pour la défendre. « Je vois ces mêmes qualités en vous », a-t-il dit à l’adresse d’Audrey Poitras, la présidente de la Métis Nation of Alberta (photo ci-contre).

Mme Poitras a tenu à remercier les vétérans, les aînés, les dignitaires et les citoyens présents à la cérémonie. Elle a qualifié Louis Riel de « leader né » et de « personne avec des espoirs, des rêves et des aspirations ». Un morceau-clé de l’histoire canadienne qu’il faut continuer à partager et à transmettre, notamment aux nouvelles générations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut