Des racines et des ailes : nos ainés racontent

L’organisme Volontaires unis dans l’action au Canada (CANAVUA) lance un nouveau programme cet automne pour faire connaitre la lutte pour la gestion scolaire francophone aux jeunes des communautés ethnoculturelles.

 

« 70 % des élèves de certaines de nos écoles ont des parents issus de l’immigration, fait remarquer le directeur général de CANAVUA, Dicky Dikamba. L’éducation dans leur langue maternelle constitue un élément central à leur épanouissement dans la société albertaine. » Mais rares sont ceux qui connaissent la bataille qu’ont dû mener avant eux un groupe de valeureux Franco-Albertains pour qu’ils puissent aujourd’hui profiter de cette éducation en français…

 « Beaucoup de gens tiennent pour acquise l’éducation francophone en Alberta, pense M. Dikamba. L'histoire de la lutte de la communauté franco-albertaine pour l'éducation en français a profondément marqué l'identité de cette communauté et constitue un patrimoine fondamental et original. » D’où l’idée de préserver ce patrimoine par la passation orale des histoires de nos ainés. 

 

Cette transmission de la culture se fera grâce à l’appui technologique de la télévision communautaire Alta TV, qui produira dès septembre des émissions avec cinq pionniers qui se sont battus pour l’obtention de l’éducation en français et de la gestion scolaire pour les francophones en Alberta. 3000 DVD de ces capsules seront ensuite distribués aux élèves du Conseil scolaire Centre-Nord. 

 

Le projet « Des racines et des ailes : nos ainés racontent » prévoit également d’offrir deux sorties pour les ainés, l’une aux murales de Legal et l’autre au Centre de tri des déchets d’Edmonton, les 11 et 19 septembre prochains. 

 

Finalement, ceux qui détiennent le savoir culturel et historique de la province tiendront des ateliers de lecture avec les jeunes dans les deux manoirs francophones d’Edmonton, Saint-Thomas et Saint-Joachim. Les dates seront déterminées ultérieurement. 

 

CANAVUA a obtenu une aide financière du programme fédéral Nouveaux Horizons pour les ainés, afin d’offrir gratuitement ces activités. 

 

« Un des objectifs de ce projet c’est de jumeler les acteurs de la lutte, ou les ‘‘poseurs de racines’’, avec les bénéficiaires de l’identité franco-albertaine, donc les jeunes et les immigrants qui sont appelés à s’envoler dans leur vie, à trouver de nouveaux horizons », explique Dicky Dikamba.

 

Jusqu’à maintenant, la participation de Denis Tardif et de Thérèse Beaudoin comme passeurs d’histoire a été confirmée.

 
Mise à jour : et voici la première vidéo Des racines et des ailes : nos aînés racontent...
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut